Papa Amadou Sarr accuse et se défend… : « Des Maires, Ministres et Députés ont payé 1 500 000 F Cfa à des jeunes pour me huer »

Invité du JDD hier, sur Iradio, le Délégué général de la DER a fait de graves accusations. D’après Papa Amadou Sarr, il a été hué lors de la dernière rencontre des Maires parce que des ministres, députés et élus locaux ont payé 1 500 000 F Cfa pour cette besogne.


« J’avais la conviction que je serai hué, j’ai été averti de ne pas y aller. Des Maires, Ministres et Députés ont payé 1 500 000 F Cfa à des jeunes pour me huer », regrette Papa Amadou Sarr. Qui considère d’ailleurs que « ce n’est pas la première fois ». D’après le délégué général de la DER, ses pourfendeurs lui nient son appartenance politique. « On me critique partout pour me dire que je ne suis pas de l’APR, mais je tiens à préciser que je suis républicain, je crois aux valeurs de la République. C’est le Président Macky Sall qui m’a dit de revenir au Sénégal et de travailler dans ce pays avec passion ». Dans ses accusations, Papa Amadou Sarr n’a pas aussi raté des journalistes qui, selon lui, prennent partie à coups de millions pour le faire passer pour le véritable démon à abattre.

Droit dans ses bottes, le Délégué général de la DER est revenu sur la mission qui lui a été confiée par le Chef de l’Etat, Macky Sall. Il dit : « je défie quiconque viendra après moi, il ne pourra pas faire mieux que moi ». Il avance que son équipe lutte « avec les moyens du bord » et « fait des résultats satisfaisants ». A ce titre, Papa Amadou Sarr indique que l’équipe de la DER a « pu mettre dans les caisses de l’Etat, en 3 ans, plus 60 milliards F Cfa et a pu lever plus de 74 milliards F Cfa avec les bailleurs internationaux pour financer des startups ». Ce n’est pas tout, en 3 ans, souligne M. Sarr, la DER a financé plus 106.000 jeunes, non sans compter que 2600 entreprises locales ont été accompagnées par la Délégation à l’Entreprenariat Rapide. Toutes choses qui font qu’en 2021, la DER va devenir l’un des principaux opérateurs du nouveau programme d’urgence pour l’emploi et l’insertion socioéconomique des jeunes, qui sera budgétisé d’au moins 450 milliards F Cfa dont 150 milliards pour cette même année.

Ayant pour mission de « promouvoir l’emploi chez les jeunes et les femmes », la DER a, pour lever toute équivoque, comme cibles « les jeunes âgés entre 18 et 40 ans et les femmes, sans limite d’âge ». Mieux, renchérit Papa Amadou Sarr, la DER est plus apte à financer « des cordonniers, des boulangers, des mécaniciens, des artisans, des menuisiers, des tailleurs, entre autres ».

Papa Amadou Sarr indique que « d’autres métiers comme ceux dans l’enseignement, la santé, l’armée, l’environnement, le pavage, entre autres, seront valorisés », avec le projet de création de 65 000 emplois. Un engagement récent du Chef de l’Etat, Macky Sall, suite aux malheureux événements de mars. 

 

 

  ♦ Abou Kane Dia  –  laviesenegalaise.com

 962 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.