Oumane Sonko : “le pouvoir se conquiert par le combat politique”

Ousmane Sonko, leader du Pastef, continue à tisser sa toile d’opposant. Au lendemain du ralliement d’Idrissa Seck à Macky Sall, Ousmane Sonko reste sur le boulevard en devenant l’unique opposant au chef de l’Etat. Interviewé par Jeune Afrique, il affiche sa détermination à rester sur son chemin, à garder le cap pour conquérir le pouvoir. «Nous laissons ces acteurs politiques pratiquer ces combinaisons, les combines, les calculs. Jamais vous n’entendrez dire que Ousmane Sonko et Pastef ont rejoint Macky Sall», a juré l’opposant.  Il est prêt, dit-il, à tous les sacrifices pour atteindre cet objectif ultime : «le pouvoir se conquiert par le combat politique. C’est faire preuve de légèreté, voire de naïveté, de penser que vous arriverez un jour au pouvoir parce que vous avez négocié », a soutenu Ousmane Sonko.

En attendant, il se refuse de s’accrocher au statut du chef de l’opposition après qu’Idrissa Seck a rejoint la mouvance présidentielle. « notre position de principe n’a pas changé. Nous ne voyons aucune pertinence de désigner formellement un chef de l’opposition comme cela a fait l’objet de négociations entre certains opposants et le pouvoir. Nous ne sommes pas intéressés par ce statut inutile et budgétivore. Nous avons déjà suffisamment d’institutions inutiles au Sénégal, comme le Conseil économique social et environnemental et le Haut Conseil des collectivités territoriales qui ne servent à rien sinon à y caser des alliés politiques. Nous ne voulons être le chef de personne dans l’opposition ni que quiconque soit notre chef», tranche le leader de Pastef aussi déterminé que jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.