Nouvelle série ‘’Rebelle’’ : La société Marodi mise en demeure

La direction de la cinématographie (DCI), invoquant ‘’des manquements à la réglementation’’, annonce avoir mis en demeure la société de production audiovisuelle Marodi Africa d’arrêter le tournage de sa nouvelle série intitulée ‘’Rebelle’’ et la diffusion de sa bande-annonce.Téléfilm la Série Rebelle au SénégalDans un communiqué, le directeur de la cinématographie, Germain Coly, dit avoir fait signifier aux responsables de cette société ‘’des constats factuels’’ concernant les ‘’manquements à la réglementation’’ qui leur sont imputables. En plus, dit-il, ils ont présenté un dossier ‘’incomplet’’ pour obtenir demande d’autorisation de tournage, selon M. Coly. Après avoir signalé aux dirigeants de la société de production que leur dossier était incomplet, la DCI a fait état de ‘’sérieuses réserves par rapport à la réalisation d’une telle série dans le contexte actuel du dossier de la crise casamançaise et des effets qu’une telle série pourrait avoir auprès de l’opinion publique’’.
‘’C’est fort de ces constats factuels et des manquements à la réglementation’’ qu’il ‘’a été successivement notifié le refus de l’autorisation de tournage et la mise en demeure de retirer la bande-annonce et d’arrêter le tournage’’, lit-on dans le communiqué.

La DCI estime que ‘’ces manquements violent les dispositions de la loi n° 2002-18 du 15 avril 2002 portant règles d’organisation des activités de production, d’exploitation et de promotion cinématographiques et audiovisuelles’’.
Elle signale par ailleurs un autre manquement imputable à ce dossier et relatif au ‘’non-respect du décret n° 2004-735 du 21 juin 2004 fixant les conditions de délivrance d’autorisation de tournage professionnel de films au Sénégal’’.
‘’Le 25 avril 2022, à la suite de notre saisine pour dossier incomplet, l’intéressé nous a fait parvenir un résumé des sept premiers épisodes sur quarante-cinq et un teaser. En l’état, le dossier demeure toujours incomplet’’, signale M. Coly.

Devant cette situation et dans sa mission d’accompagnement des producteurs, la DCI estime que le directeur général de Marodi Africa, Serigne Massamba Ndour, a été reçu en séance de travail les 17 mai et 22 juin 2022. Par la suite, poursuit le communiqué, une audience lui a été accordée le 2 août 2022 en présence de sa chargée de communication, du responsable de la chaîne de télévision Sunu Yeuf (une chaîne appartenant à Canal+) et du réalisateur de la série ‘’Rebelle’’.

‘’Nous sommes ouverts à la discussion’’
Selon Germain Coly, une autre rencontre a eu lieu le 9 septembre 2022, en présence de ‘’l’autorité ministérielle’’, toujours dans le but de trouver une issue heureuse à cette situation et d’assister l’intéressé. ‘’Malgré tout, il a été, constamment, relevé un manque de collaboration frisant même la défiance, puisque l’intéressé a continué à faire des tournages sans autorisation et à diffuser la bande-annonce de la sortie de la série’’, explique la DCI.
La direction de la cinématographie fait valoir son ‘’attachement aux valeurs républicaines qui fondent notre vivre-ensemble’’ et sa ‘’disponibilité constante à accompagner les acteurs, pour un rayonnement de notre industrie cinématographique’’.
A sa création, Marodi Africa a bénéficié, pour sa structuration, du soutien du Fonds de promotion de l’industrie cinématographique et audiovisuelle (FOPICA), selon la DCI. La société de production a reçu du FOPICA 35 millions de francs CFA en 2017, a reconnu Serigne Massamba Ndour, avant la mise en demeure de la direction de la cinématographie, estimant que ce financement a contribué à faire de Marodi Africa un acteur majeur de l’industrie cinématographique sénégalaise.

La société de production a déclaré être ouverte à la discussion avec la DCI. ‘’Nous avons obtempéré dès qu’on a reçu la mise en demeure. Nous sommes ouverts à la discussion, nous ne demandons seulement que la direction motive sa décision et nous dise ce qu’elle nous reproche’’, a dit Thian Thiandoum, le réalisateur de la série faisant l’objet de la mise en demeure.

Selon lui, il est d’usage au Sénégal de tourner des films ou des séries en attendant la sortie de l’autorisation. ‘’Nous avons tout arrêté et retiré la bande-annonce’’, a-t-il argué.

Avec APS

Nombre de Vues | 600 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.