Moustapaha Niass, à ceux qui refusent la charte de non-violence : « c’est leur affaire »

Il s’inscrit dans la logique discursive du président Macky Sall. Moustapha Niass, président de l’assemblée nationale, en perspective des élections, en appelle à la paix. Même s’il croit que si certains ne veulent signer la charte de non-violence récemment proposée aux politiciens… » c’est leur affaire ».

 

Et il dit: « Le président a invité les sénégalais à privilégier le commun vouloir de vie commune. Tout le monde est d’accord là-dessus même s’il y a certains qui ne veulent pas signer la charte de la non-violence, mais ça c’est leur affaire ».

 

Car, après tout,  « l’électeur sait qui choisir ». Par conséquent, « la violence n’y a pas lieu d’être. Aujourd’hui encore, il y a eu des élections dans certains pays du monde où il y a eu des problèmes de violence. La violence est une mauvaise conseillère ». Et,  « quand vous y recourrez en matière d’élection yangui togn ». Un peu de wolof de la part du patriarche, pour plus de clarté, sûrement.

 

M. Niass de conclure qu’ « il y a la nécessité d’accepter les différences, dans les convictions et dans l’histoire pour faire un Sénégal encore plus démocratique », car, « notre pays est presque cité partout en Afrique comme un modèle de démocratie, alors faisons tout pour parfaire ce modèle de démocratie, continuons à nous tolérer ».

 

Moussa Seck – laviesenegalaise.com

Nombre de Vues | 1,356 Fois |

Commentez cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.