Moussa Bocar Thiam : « le monde entier est entré de plain-pied dans la révolution numérique… »

Yankhoba Diatara a passé le témoin hier, jeudi, à Me Moussa Bocar Thiam, nouveau Ministre de la Communication des Télécommunications et de l’Economie numérique. Le Maire de Ourossogui conçoit sa nomination comme une énième marque de confiance qui l’honore parmi ses pairs mais, qui représente également le début d’une autre exaltante mission dont il mesure avec justesse le sens, la portée mais aussi la complexité. En effet, jusqu’à sa nomination dans le nouveau Gouvernement, Moussa Bocar Thiam était Agent Judiciaire de l’Etat (AJE).

« Vous n’êtes pas sans savoir que l’économie numérique et les télécommunications figurent parmi les enjeux majeurs qui permettront de rythmer et d’influer positivement sur la vie de notre jeune et ambitieuse Nation qui croit en ses capacités et ne nourrit aucun complexe face aux challenges du nouveau millénaire », a dit avec force le ministre entrant dans son discours exploité par laviesenegalaise.com.

Selon lui, force est de constater qu’aux côtés des nombreuses infrastructures routières et ferroviaires qui ont permis de désenclaver les zones les plus inaccessibles, se tiennent désormais les voies de l’information et de la communication qui régissent désormais les règles de la vitalité du Sénégal. L’ère numérique est aujourd’hui une réalité incontournable dans tous les secteurs car elle impacte directement sur nos manières de produire, d’échanger et de consommer.
En effet, a-t-il ajouté, le monde entier est entré de plain-pied dans la révolution numérique qui devient fondamentalement l’affaire de tous les citoyens qui souhaitent conquérir des espaces nouveaux, aussi infranchissables qu’ils aient pu paraître dans un passé très récent. « J’attache une attention affective à la jeunesse, cette formidable ressource première qui est nôtre et qui nous sert de moteur pour emprunter les circuits qui mènent à l’émergence », a soutenu le ministre.

En vrai connaisseur du domaine qui lui est désormais confié, le Ministre entrant déclare que l’économie numérique a la particularité de regrouper des champs divers mais complémentaires et permet de contribuer valablement à la croissance tant espérée de notre économie. “Et à travers la vision éclairée du Président de la République, le Sénégal a pris la pleine mesure de l’importance des retombées du numérique notamment en termes de productivité ou de compétitivité et il a misé sur la dynamisation de la filière numérique aussi bien au niveau de l’organisation de l’Etat mais également au profit de tous les secteurs”, étaye Moussa Bocar Thiam.

Prenant à témoin le ministre sortant Yankhoba Diatara, son successeur Moussa Bocar Thiam a évoqué l’apport considérable du secteur des télécommunications, des Postes et de l’économie numérique dans la grande marche vers le développement, “marche résolument engagée par les Sénégalais dans leurs belles diversités culturelles”, chante le ministre.

Pour illustrer son propos, il cite certaines réalisations relatives aux lois, arrêtés et conventions renforçant l’organisation des activités du département. Moussa Bocar Thiam dit qu’il a été séduit par le nombre de projets structurants soutenus et matérialisés. « Cette action multi-acteurs menée avec maestria démontre qu’aucun secteur n’est laissé en rade dans ce domaine transversal: y trouvent leur place aussi bien la dématérialisation progressive des procédures administratives que le domaine de l’Education ou la matérialisation de l’unité africaine à travers la connectivité entre pays d’une même sous-région à travers l’initiative « Free Roaming » ou encore le milieu rural pour une touche plus inclusive à travers les Centres multimédia communautaires » souligne Moussa Bocar Thiam.

D’après lui, de nombreux chantiers sont également ouverts qui concernent entre autres la protection des citoyens à travers la stratégie nationale de cybersécurité, l’actualisation du cadre juridique du secteur du numérique, la redynamisation du secteur des postes, la concrétisation d’un adressage physique et numérique pour atteindre une cartographie de précision. Mais, il y a aussi des projets innovants liés à la prise en charge du handicap dans les technologies de l’information et de la communication et celui intitulé « Entreprenariat numérique féminin », a-t-il listé.


Toutefois, il dit avoir conscience que la conjoncture a atteint le monde en n’épargnant pas notre pays mais ces turbulences, loin de nous intimider, nous ragaillardissent et ravivent notre fibre patriotique car l’Histoire a fini de démontrer que les sociétés humaines font de grands bonds en avant lors des moments les plus difficiles si tant est que la solidarité et le travail concerté sont privilégiés.

Le Ministre de la Communication des Télécommunications et de l’Economie numérique invite ses nouveaux collaborateurs à ne ménager aucun effort pour donner corps à une gestion basée sur l’ardeur à la tâche mais aussi sur le dialogue à travers des relations solides de relèvement des défis, d’ouverture et de concertation.

Pour y parvenir, il dit pouvoir compter sur leur attachement à agir promptement sans se départir d’une capacité d’écoute bienveillante aux fins de construire une dynamique gagnante. Pour cela, explique le ministre, il demeure essentiel de nous réunir autour d’un seul et unique objectif, celui de la satisfaction de participer au développement de notre cher Sénégal.

Pour le ministre Thiam, le monde évolue désormais à la vitesse de transmission de l’information, c’est-à-dire à une très grande vitesse. « C’est donc dire que notre posture et nos moyens d’utiliser l’information à travers l’outil numérique, déterminent fortement notre obligation à en faire un usage judicieux », avance-t-il.


« Le mouvement vers l’appropriation de l’outil numérique par les forces vives de la Nation et par le peuple tout entier est entamé », a dit Moussa Bocar Thiam qui affiche sa détermination à se tenir aux côtés des populations pour servir le Sénégal avec abnégation et obtenir les résultats les plus ambitieux avec humilité en ouvrant sa porte à tous.

Le ministre a ainsi réitéré son engagement à répondre aux défis d’aujourd’hui et à ceux de demain pour une plus grande satisfaction des concitoyens. Il invite ses collaborateurs à faire sienne cette maxime, qui est cet engagement citoyen, car, il n’est rien de plus fort et de plus stimulant que de faire confiance en la fraternité sénégalaise, en sa générosité et surtout en ses capacités de transformation positive pour un mieux-vivre ensemble !

Nombre de Vues | 774 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.