Mort du jeune Lamine Koita à Fatick : la famille de la victime accuse la Police

Mort controversée du jeune Lamine Koita à Fatick, hier, lundi. Sa famille accuse la Police. Ses camarades conducteurs de Jakarata ont déversé leur colère dans la rue. Très furieux, ils ont brûlé des pneus et barré la route nationale. Eux aussi accusent la police d’avoir battu à mort leur camarade.`

«Ils l’ont pris et l’ont amené à la plage et c’est là qu’ils l’ont battu à mort », a confié Babacar Diouf, un des manifestants, à la Rfm.

La mère de la victime, Aida Seck, ajoute: «C’était mon fils, mon ami. Quand ils l’ont amené à la plage, ils l’ont battu et il vomissait du sang. On l’a amené à l’hôpital. Et c’est quand je suis arrivée qu’on m’a dit qu’il a rendu l’âme».

Une source policière donne une autre version. “Vers 11 heures, on nous a signalé qu’il y a des jeunes qui fumaient du chanvre”. Ainsi, ils se sont déplacés. “Arrivés sur les lieux, les fumeurs s’étaient enfuis”, a rapporté la rfm. Les policiers se défendent d’avoir violenté le défunt.

La famille projette de porter plainte.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.