Message de Monseigneur – Benjamin Ndiaye, archevêque de Dakar : “Nous vivons des temps difficiles”

Mgr Benjamin Ndiaye, archevêque de Dakar, a livré hier un message de compassion aux Sénégalais touchés par le Covid- 19 en ce jour de Noël.

«Que cet esprit saint qui a inspiré en disciple du prophète Isaïe pour qu’il annonce une année de bienfait accordée par le Seigneur avec les semences de justice et de louange se répande sur vous tous ! Qu’il vous apporte santé dans votre corps, soulagement dans votre esprit, réconfort dans votre cœur et renouveau dans votre âme ! Je pense à vous chers malades. A vous vénérables personnes âgées, à vous qui vivez dans l’isolement et le dénuement, je pense à vous. Pauvres d’entre les pauvres qui avez peur d’un lendemain sans véritable bonheur, je pense à vous. Vous qui êtes impactés par le Covid-19, à vous qui avez perdu votre travail.
Nous vivons des temps difficiles, il est vrai, avec la pandémie du coronavirus. Notre vie sociale et familiale en est profondément marquée. Nos activités économiques, culturelles et nos dévotions cultuelles en sont profondément modifiées. C’est tant d’épreuves qui nous font découvrir nos limites, mais c’est au cœur de nos nuits humaines marquées par nos déviances, nos désarrois et nos pauvretés, l’esprit sain nous fait découvrir une autre nuit, la nuit sainte au cours de laquelle il envoie les anges de Dieu pour qu’ils nous transmettent cette annonce merveilleuse. {…}.
En cette sainte nuit de Noël, Dieu s’invite chez nous pour établir sa demeure parmi nous. Comment ne pas célébrer notre joie devant l’amour de Dieu qui se fait si proche de l’homme ? En venant dans le monde Jésus s’est fait pauvre. Vous connaissez, écrit l’apôtre Paul, la générosité de notre Seigneur Jésus Christ qui, pour vous de riche qu’il était, s’est fait pauvre pour vous enrichir de sa pauvreté. Il s’est fait tout petit pour honorer les petits et les humbles et pour que nous n’ayons plus peur. Que cette présence éloigne de nous le mal en ce Noël 2020 marqué par la pandémie du Covid-19 !
Que nous puissions bientôt louer librement le Seigneur, chanter sa tendresse et sa miséricorde et lui manifester notre amour, notre reconnaissance ! Dieu aime tellement l’homme qu’il ne peut se résoudre à le laisser se perdre. Sans cesse il vient à sa rencontre. Dans le passé, rappelle la lettre aux Hébreux, à bien des reprises et à bien de manières, Dieu a parlé à nos pairs par les prophètes. Mais à la fin, en ce jour où nous sommes, il nous a parlé par son fils qu’il a établi héritier de toute chose. Ce fils nous apprend à nous concentrer sur l’essentiel, comme nous le rappelle le pape François. Et cet essentiel, dit le pape François, c’est l’adoration de Dieu et l’amour du prochain bien aimé du Seigneur.
Acceptons que l’Esprit sain réveille nos énergies pour combattre la pauvreté et la misère afin de promouvoir un mieux-vivre pour tous ! Que l’Esprit sain nous stimule pour mettre en valeur nos aptitudes afin de répandre notre vocation et de mieux servir notre prochain ! Qu’il éclaire notre conscience pour que nous sachions discerner la volonté de Dieu et l’accomplir en vue du bien ! Qu’il nous rende attentifs à tous les membres souffrants de notre corps social pour leur manifester la compassion du Seigneur Jésus dans l’entraide et le partage ! Qu’il nous ouvre à l’amour fraternel pour la communion dans la paix et la joie ! Chers amis, voyez comme il est bon, comme il est doux d’habiter enfin tous ensemble. Joyeux et sain Noël à vous tous avec Jésus Christ qui est l’aîné de la multitude des frères et sœurs que nous formons.»

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.