MATAM – TELECOMMUNICATIONS : Macky Sall va poser la première pierre du Centre Régional de Contrôle des Fréquences de l’ARTP

Le Président de la République, Macky Sall va procéder ce lundi à la pose de la première pierre du Centre Régional de Contrôle des Fréquences (CRCF) de l’Artp au village de Doumga Ouro Alpha, dans la région de Matam.

L’Artp et son Directeur général, M. Abdoul LY sont au cœur de la tournée économique du Président de la République dans le Nord du pays. Le Chef de l’État va procéder à la pose de la première pierre du Centre Régional de Contrôle des Fréquences (CRCF) de Matam, ce lundi 14 juin 2021, dans la soirée, à Doumga Ouro Alpha, commune de Bokidiawé. L’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes veut « faire du numérique un levier de la croissance économique ». Telle est la vocation de l’Artp et son Directeur Général, Abdoul Ly, selon le communiqué du régulateur.
L’Artp envisage donc, de renforcer son dispositif de contrôle de fréquences radioélectriques, en vue, d’une part, de se doter de moyens modernes de gestion et de contrôle du spectre par le biais des Centres Régionaux de Contrôle des Fréquences (CRCF) et, d’autre part, améliorer ses prestations envers les usagers du spectre et être en mesure de prendre davantage en charge les différentes missions qui lui sont assignées dans le secteur des communications électroniques sur toute l’étendue du territoire national.

Selon le service de communication de la boite, les centres seront interconnectés via un réseau qui va permettre les remontées de mesures et une interaction dynamique entre les centres régionaux et le centre national.
Le Centre National de Contrôle des Fréquences a été installé à Malika-Yeumbeul pour servir la région de Dakar et environ. Ainsi dans son désir de mailler le territoire national, l’Artp a choisi d’implanter un centre régional pour la phase 2 dans le Nord à Matam, la phase 3 à Kolda et la phase 4 dans les régions du centre et du sud.

Le choix de Matam s’explique par sa situation géographique stratégique avec les frontières de la Mauritanie et du Mali et par l’aspect sécuritaire qui règne dans la zone sahélienne. Ce centre régional permettra au régulateur de mieux maîtriser l’utilisation du spectre dans le centre et le nord du pays et d’être plus accessible aux populations pour la prise en charge de leurs besoins dans le domaine des communications électroniques.

Cette station de contrôle régionale permettra la surveillance en continu du spectre de fréquence, mais aussi, de vérification des caractéristiques techniques et d’exploitation des réseaux radioélectriques dans le nord et le centre du pays. 
Le centre permettra également, la résolution des cas de brouillage et identification des émetteurs non autorisés et surtout, la vérification des fréquences aux frontières avec les pays limitrophes. Ce qui permet en même temps de procéder à la vérification du respect des accords de coordination avec les administrations des pays limitrophes. 

Construction par l'ARTP du Centre Régional de Contrôle des Fréquences à Doumga Ouro Alpha - MATAM

 2,986 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.