Marché de gré à gré à hauteur de 4 milliards entre le Prodac et Green 2000 : le ministère de la Jeunesse dément et précise

Le ministère de la Jeunesse a démenti l’information livrée par le journal “Libération”, vendredi 22 novembre 2019, parlant d’un marché de gré à gré à hauteur de 4 milliards entre le Programme des domaines agricoles communautaires (Prodac) et Green 2000, autorisé par l’Autorité de régulation des marchés publics (AMRP).

Dans un communiqué envoyé à Leral.net, repris par laviesenegalaise.com, le ministère de la Jeunesse souligne qu’ « il n’y a jamais eu d’entente directe portant sur un marché de 4 milliards entre le PRODAC et GREEN, mais plutôt un avenant », rappelant que « l’avenant est une procédure prévue par l’article 23 du code des marchés publics », qui « consiste à apporter des modifications dans les clauses d’un marché en cours d’exécution, donc il est lié à un marché de base ».

Le document ajoute que « deux conditions doivent être respectées pour que l’avenant soit régulier : il ne doit ni bouleverser l’économie du marché de rattachement, ni modifier fondamentalement son objet ».

Et de préciser que « ces deux conditions sont respectées dans le cadre de l’avenant sans incidence financière que le PRODAC a introduit, car son objet consiste à construire à Sangalkam, un Centre de production et de formation qui n’était pas prévu dans le marché initial. Par conséquent, il n’y a jamais eu de nouveau marché tel que insinué dans le journal et repris par certains sites d’information ».

Par ailleurs, souligne le document, « s’agissant de l’autre condition, nous rappelons que le marché initial auquel se rapporte l’avenant, était passé par entente directe avec Green depuis 2015, donc il ne peut y avoir ici de rupture d’égalité car la procédure n’était pas concurrentielle ».

Les autorités du ministère de la Jeunesse se disent « résolument engagées à respecter toutes les dispositions législatives et réglementaires qui encadrent notre gestion ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.