Manifestations à Dakar : Niarry Tally brave le couvre-feu

- Publicité -

Et Dakar suit le mouvement. Hier, mardi, c’était la capitale du mouridisme, Touba, aujourd’hui, c’est la capitale du pays qui exprime son étouffement. A Niarry Tally sont sortis braver la barrière du couvre-feu.

Des foules se forment sur les deux voies, les voitures de la police accélèrent pour disperser les groupuscules, et, sur les balcons, quelques curieux scandent leur approbation.

Sommes-nous en train d’assister à une levée nationale, après le semblant de coup d’envoi donné hier, par ceux de Touba? Qui sait. Seulement, on a l’impression d’assister à ces scènes chaotiques, dignes d’un film Hollywoodien. Ça clignote et ça fait du bruit, côté policier, tandis que des jets de pierre répliquent, côté population. Perchés en haut, bien en sécurité dans leurs demeurent, on filme. Le spectacle n’est pas pourtant des plus reluisants.

Peu, importe le lieu. Le sacré ne semble rien dire pour ces jeunes, puisque les pneus sont allumés, même devant la grande mosquée de Niarry Tally. Excessif, c’est ce qu’en pense ce gardien, trouvé dans le jardin situé entre les deux voies. Il dénonce une incivilité, un manque d’éducation.

Bientôt, ce sont les riverains qui sortent éteindre le feu, et s’arranger pour que les brûleurs de pneu déguerpissent. La fumée dérange. “They can’t breathe”.
Plus haut, au jet d’eau qui sépare Niarry Tally des allées Seigne Babacar Sy qui mènent vers les Sicap et Dieuppeul, pointent des policiers. Il en circule aussi des hommes de tenues dans les rues. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que pour plusieurs jeunes, ceci n’est que du fun. On brûle, on rit, on regagne la maison à la moindre lumière de voiture, pensant que c’est celle de la police.

Ce qui fait l’affaire du cameraman d’une télévision privée de la place. On le hue et ça m’enchante. Pour le bruit d’ambiance, sûrement.
Il s’en va. Direction Masalikoul Jinan, au rond-point hayma. Du pneu brûle aussi. Lui, aura indubitable du son et de l’image…



  Moussa Seck – laviesenegalaise.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.