Mandat de dépôt des opposants politiques – Birahime Seck du Forum Civil dénonce une entorse à la liberté

Le coordonnateur du Forum Civil, Birahime Seck dénonce une atteinte à la liberté suite au mandat de dépôt des opposants politiques et militants arrêtés vendredi dernier lors d’une manifestation “non autorisée”. Birahime Seck, Forum Civil - La Vie SenegalaiseDe l’avis de Birahime Seck du Forum Civil, certaines pratiques ne contribuent pas à la pacification de l’espace public. Entre l’opposition réunie au sein de la coalition Yewwi Askan Wi-Yallu et le pouvoir, ce n’est pas le parfait amour. La confrontation est inévitable en perspectives des élections législatives du 31 juillet. Pour cause, le rejet de la liste nationale de Yewwi Askan Wi dont les titulaires sont privés de participer à l’élection. Depuis ce rejet, les membres de cette branche de l’opposition multiplient les sorties pour dénoncer ce qu’ils qualifient de “forfaiture”. Ainsi, lors d’un rassemblement interdit, des leaders de l’opposition ont été empêchés de sortir de chez d’eux, d’autres avec des militants, ont été interpellés par les forces de défense et de sécurité. Ce lundi, face au procureur, ils ont été placés sous mandat de dépôt. 

Ce que Birahime Seck du forum Civil dénonce. «L’option de pénalisation prise par l’Etat de la participation à la marche est une atteinte grave à la démocratie et une réelle entorse à la liberté. Les mandats de dépôt contre Madame Mame Diarra FAM, Messieurs Déthié FALL et Ahmed AIDARA sont intolérables. Ces pratiques ne contribuent pas à la pacification de l’espace public. La démocratie sénégalaise doit évoluer qualitativement et non régresser. Le droit Constitutionnel à la marche doit être respecté», a-t-il écrit sur une note.

Nombre de Vues | 786 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.