Mandat de dépôt décerné contre son fils accusé de viol : la réaction du journaliste Cheikh Yerim Seck

Le journaliste Cheikh Yerim Seck a réagi suite au mandat de dépôt décerné contre son fils, Souleymane Sidy Seck. Ce dernier est accusé de « viol, détournement de mineure et collecte illicite de données » par son camarade de Lycée.CHEIKH YÉRIM SECK
Après le mandat de dépôt contre son fils, le journaliste dit s’en remettre à Dieu. «Je m’en remets à Dieu. Je souhaite que toute ma famille traverse cette épreuve en gardant son intégrité. Je ne me mêle pas du travail de la justice pour la manifestation de la vérité», a-t-il déclaré sur son site Yerimpost.
Poursuivant, il ajoute : «J’ai une pensée pour la famille d’Audrey Bijard, cette amie à mon fils qui se retrouve au cœur d’un tel tourbillon. C’est tout ce que j’ai à faire comme commentaire».

Depuis son éclatement, l’affaire fait grand bruit sur la toile, notamment sur les réseaux sociaux.

« Non à l’impunité », c’est le slogan des internautes qui relaient le #JusticePourLouise. La jeune fille de 15 ans et le jeune homme de 19 ans sont tous les deux scolarisés au lycée français de Saly, sur la Petite Côte, au sud de Dakar.

« Louise », dont le véritable prénom a été modifié, accuse donc le fils de Cheikh Yérim Seck – journaliste très connu au Sénégal – de l’avoir violée à l’extérieur de l’établissement scolaire, d’avoir filmé la scène et de l’avoir diffusée sur des messageries privées. Les faits remonteraient au mois de mai.

De sources concordantes, la jeune fille a été entendue au commissariat de Mbour. À la suite de la diffusion de la vidéo, le lycée a également fait un rapport à la police. Le dossier a ensuite été transmis au parquet de Mbour.

 1,624 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.