Mame Mbaye Niang Vs Mame Adama Guèye : Le torchon brûle entre l’ex-bâtonnier des avocats et le ministre de la Jeunesse

Le torchon brûle entre l’ex-bâtonnier des avocats Mame Adama Guèye et le ministre de la Jeunesse Mame Mbaye Niang. Enquête rapporte qu’après des accusations de ce dernier, Me Guèye a déclaré qu’il prendrait ‘‘la responsabilité pour qu’il en réponde devant qui de droit’’

Suites de la sortie du ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne. Et c’est Me Mame Adama Guèye qui passe à l’offensive écrit le journal. Après les allégations de Mame Mbaye Niang dans nos colonnes d’hier, l’avocat membre du Front du NON  Ñaani bañ na, n’a pas mis de temps à réagir. Et c’est pour annoncer, plus ou moins clairement, qu’il allait intenter une action en justice contre le ministre et membre du Comité directeur de l’Apr. ‘‘Il a pris la responsabilité de m’accuser publiquement de détournement, je prendrai la responsabilité pour qu’il en réponde devant qui de droit’’, a fait savoir Me Guèye sur les ondes de la Rfm.

Mame Mbaye Niang s’en est verbalement pris à Adama Guèye dans une interview après avoir critiqué le manifeste des 45 professeurs, ainsi que le leader du parti Rewmi, Idrissa Seck. ‘‘Il y a les gens de ma génération qui lui demandent leurs 25 francs et 100 francs. Je rappelle qu’en 1990, il était dans une commission qui avait décidé de vendre, pour soutenir l’équipe du Sénégal, des calendriers de matches à cent mille élèves sénégalais. Cet argent-là, on ne sait pas où il est passé’’, avait lancé le ministre de la jeunesse  avant de préciser, en guise de justification que ‘‘c’est dans un rapport en 1991 de la Cour des comptes de l’époque’’.

25 ans après…

Ces dénonciations, dont les faits supposés remonteraient à un quart de siècle, réconfortent l’avocat dans sa thèse que l’accusation qui est remontée si loin dans le passé pour jeter l’anathème sur sa personne est à son avantage. ‘‘Je remercie le Bon Dieu parce que s’il faut qu’il retourne 25 ans en arrière, je dis AlhamdouliLah parce que cela veut dire qu’ils n’ont rien trouvé à pouvoir me reprocher au cours des 25 dernières années de ma vie’’, s’est-il félicité.

 Mame Adama Guèye est membre du front NON  Ñaani bañ na, mis sur pied mercredi dernier pour s’opposer au projet de réforme constitutionnelle soumis au référendum du 20 mars. L’avocat qui avait récemment dénoncé la corruption dans la magistrature après l’affaire Wartsila, s’est désolé que le terrain du débat politique soit délaissé au profit des attaques personnelles. ‘‘Je vois maintenant qu’on a misé sur les attaques personnelles alors qu’on est dans un débat politique. Manifestement, il y a quelque chose qui les gêne au point qu’au lieu de trouver des arguments pour répondre à nos arguments politiques, ils utilisent des attaques personnelles sur des bases totalement fallacieuses’’, a-t-il déclaré. ‘‘Je ne ferai pas l’honneur à Monsieur Niang d’en faire mon interlocuteur, il n’est pas mon alter ego’’,  déclare-t-il à nos confrères de la Radio Futurs Médias.

Nombre de Vues | 364 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.