Malaise au ministère de l’Environnement et du Développement durable…

Que se passe-t-il au ministère de l’Environnement et du Développement durable ? Le journal Sud Quotidien s’est intéressé aux démissions récentes notées dans ce département, aujourd’hui dirigé par Abdou Karim Sall. Des sources de Sud Quotidien font état d’un certain malaise.

 

La Directrice de l’environnement et des établissements classés (DEEC), Marylin Diarra a démissionné. Bien avant son départ, c’est le directeur du Centre d’éducation et de formation environnementale (CEFE), Henry Lo qui avait jeté l’éponge. Ces départs en un laps de temps s’expliqueraient par un certain malaise au ministère de l’Environnement et du Développement durable, selon des sources, écrit le journal dans sa livraison du jour.
Marilyn Diarra, la Directrice de l’environnement et des établissements classés (DEEC), au ministère de l’Environnement et du Développement durable, a quitté son poste. Elle a été nommée à la tête de cette Direction depuis l’avènement de la seconde alternance en 2102, donc depuis plusieurs années. C’était du temps de l’écologiste Ali Haïdar alors ministre de l’Ecologie et de la Protection de la nature dans le premier gouvernement du président Macky Sall.
Contactée par la rédaction de Sud Quotidien hier, mercredi 9 octobre, l’intéressée a confirmé l’information. Sans toutefois entrer dans les détails ni évoquer les raisons de son départ de la tête de la DEEC. Auparavant, quelques jours plutôt, c’est le directeur du Centre d’éducation et de formation environnementale (CEFE), Henri Lô, nommé par décret présidentiel à ce poste, le 7 décembre 2017, qui a démissionné.
Ces départs à la tête de ces directions du ministère de l’Environnement et du Développement durable, s’expliqueraient, selon des sources, par un certain malaise au sein de ce département ministériel. Aussi viennent-ils s’ajouter à l’instabilité qui a longtemps prévalu dans ce département.
En effet, plusieurs ministres se sont succédé à la tête de ce département depuis l’arrivée du président Macky Sall en 2012. Ali Haïdar a été le premier à être porté à la tête de ce ministère. Abdoulaye Bibi Baldé est arrivé plus tard. Mame Thierno Dieng et Abdou Karim Sall sont les derniers nommés au poste.
Cette instabilité au ministère de l’Environnement et du Développement durable n’est pas sans impact sur la gestion des problèmes environnementaux décriés un peu partout. Elle est en déphasage avec les politiques, programmes et volontés exprimées çà et là par le Chef de l’Etat et les différents ministres qui se sont relayés à la tête de département pour une meilleure prise en compte des problèmes environnementaux.
En atteste, entre autres, la loi sur la plastique et le programme/slogan «Zéro déchet plastique» n’y feront rien. Les déchets plastiques constituent toujours une problématique à laquelle le Sénégal n’est pas encore en mesure d’apporter une réponse efficace. En plus de cela, il y a l’érosion côtière, la désertification et la coupe abusive de bois dans le Sud du pays qui a repris de plus belle sont entre autres des problèmes à résoudre. Ce malgré l’implication par l’autorité au sommet de toutes les Forces de défense et de sécurité dans la sécurisation des dernières réserves forestières du pays et la révision du Code de l’Environnement devenu plus contraignant. Et la liste des maux de l’environnement est encore loin d’être exhaustive.
Baba Dramé, Environnementaliste, matricule de solde n°611871/D, est nommé Directeur de l’Environnement et du Développement durable en remplacement de Madame Mariline  DIARA, c’est ce qui ressort des mesures individuelles du conseil des ministres de ce mercredi 09 octobre 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.