Maître Malick Sall, Ministre de la Justice : « la prison n’est pas toujours la solution »

La prison n’est pas toujours la solution. La prison est même une exception. Il y a beaucoup d’autres possibilités de sanctionner sans envoyer en prison. » C’est l’avis du ministre de la Justice, Me Malick Sall, s’exprimant en marge de l’atelier de renforcement de l’indépendance et de la performance de la justice au Sénégal. Et avec cet atelier, qui se tiendra les 28 et 29 juin au Radisson Blu de Dakar, les acteurs de la justice sont « en train de travailler sérieusement pour mieux affiner les conditions d’aménagement de peines, » confie le Garde des Sceaux.

Face aux défis de la modernisation, Africa Jom Center porte cette initiative, appuyé par l’Union des Magistrats du Sénégal (UMS) et l’Ambassade de Suisse au Sénégal. Saisissant l’occasion, le ministre demande « aux magistrats de s’approprier le travail qui est en train d’être fait, mais également, des moyens qui existent déjà pour permettre à ce que les sanctions soient retenues et rendues sans qu’il y ait de population carcérale. »

Le ministre de la Justice, Me Malick Sall a par ailleurs remercié le président Alioune Tine qui a fondé AfrikaJom Center, et qui s’est rapproché de l’union des Magistrats pour organiser un tel séminaire. Une session qui, selon lui, « vient à son heure », des propos rapportés par Igfm

 56 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.