Maître El hadj Diouf – « Adji Sarr ne peut pas soigner mais elle peut caresser »

Il n’en finit jamais! Maître El Hadj Diouf, dans une autre vie avocat du peuple et aujourd’hui robe noire de Adji Sarr, n’en finit pas de railler Ousmane Sonko. Sweet Beauty, massage, maux au dos. Juste les mots nécessaires pour M. Diouf de concocter une phrase aussi piquante qu’illustrative de ce qu’il pense de l’affaire Adji Sarr- Ousmane Sonko.  » Adji Sarr ne peut pas soigner mais peur caresser ». « Caresser »  a dit Maître, en non masser. On aura compris.

 

Ce « bon client », comme disent les médias pour parler d’invités dont le passage sur les plateaux fera forcément parler (en bien ou en mal), ne s’est pas limité à tirer sur Sonko. Il a fait vite de lever l’equivoque sur la grossesse supposée de sa cliente. Et sur le fait qu’elle ait enfanté.  « On a dit qu’Adji Sarr a eu un enfant ». Oui maître, le peuple est à l’écoute… »C’est faux », a tranché le très tonitruant avocat. Mais ça, on s’en doutait bien. Niveau « révelation » donc…il peut y avoir plus explosif que cela.

 

Quoi alors maître, rien à donner comme information ? Rien, encore, comme « révélation ». Une raillerie (Sonko s’est fait caressé…et qui sait), une évidence (Adji n’a pas d’enfant…et après?), et, de la rhétorique, un hameçon exhibé devant la curiosité du peuple. Peuple dont il se disait l’avocat, rappelons. Une entrée, en attendant le plat: « si j’étais autorisé à parler du dossier, vous n’en reviendrez pas »…. Et puis rien. Peut-être, Maître n’a-t-il pas écouté « Parler », cette belle chanson contenu dans le tout nouveau album de Wasis Diop. Et ce dernier ne parle que rarement, d’ailleurs. Peut-être, encore, est-ce pour donner de la valeur à sa parole.

 

 

Moussa Seck- laviesenegalaise.com 

Nombre de Vues | 932 Fois |

Commentez cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.