Bannière CESE-OK

Macky Sall sous pression face à la menace…

Le président de la République, Macky Sall est sous pression face à la menace de nouveaux troubles.

La pression est forte sur le président Macky Sall pour qu’il réponde à la colère de la rue, à l’aube d’une nouvelle semaine de manifestations, après des troubles qui ont fait au moins cinq morts.

Une haute personnalité réputée indépendante, le médiateur de la République Alioune Badara Cissé, a pressé le président de sortir de son silence pour s’adresser aux jeunes, ajoutant sa voix aux appels de la part de l’ONU ou des organisations africaines à toutes les parties pour chercher les voies d’une désescalade.

Le Mouvement de défense de la démocratie (M2D), a appelé à trois jours de nouvelles manifestations à partir de ce lundi. Il réclame la libération des prisonniers “arbitrairement” détenus, parmi lesquels Ousmane Sonko, dont l’arrestation a mis le feu aux poudres, ainsi qu’une enquête sur les évènements. 

La décision attendue ce lundi de relâcher Ousmane Sonko ou de l’écrouer s’annonce lourde de conséquences.

Les autorités ont suspendu les cours sur tout le territoire pour la semaine, afin de “protéger les élèves, les enseignants et l’administration scolaire” des heurts redoutés.

Le Président Macky Sall, confronté à des décisions délicates entre l’indépendance proclamée de la justice, la pression de la contestation et de la pandémie, et les conséquences politiques du sort de son opposant politique, M. Sonko, a depuis gardé le silence en public sur l’affaire.

Le ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Diome a prévenu que l’Etat emploierait tous les moyens nécessaires pour rétablir l’ordre. 

    Avec Afp

 2,428 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.