Macky Sall obtient la suspension de la grève des contrôleurs aériens de l’Asecna

Les syndicats des contrôleurs aériens de l’Asecna ont finalement accepté, à la demande du président Macky Sall, de suspendre la grève qui devait démarrer le 25 août. Pour l’instant…

De Dakar à Cotonou, en passant par Abidjan et N’Djamena, les perturbations promettaient d’être très lourdes dans les aéroports des 17 pays africains membres de l’Agence pour la sécurité de la navigation aérienne en Afrique et à Madagascar (Asecna)*, basée dans la capitale sénégalaise. Le 25 juillet dernier, l’Union des syndicats des contrôleurs aériens (Usycaa) avait en effet déposé le préavis d’une grève qui devait démarrer ce jeudi 25 août et durer jusqu’au samedi 27.
Lundi, le chef de l’État Macky Sall, également président en exercice de l’Union africaine, a rencontré les représentants du Syndicat des aiguilleurs du ciel du Séné­gal (Sacs, membre de l’Usycaa) lors de la réunion extraordinaire du Comité des ministres à Dakar. Et les discussions ont, très visiblement, porté leurs fruits : la grève a finalement été suspendue, ont annoncé les syndicats par voie de communiqué, ce mercredi 24 août. Le mouvement est annulé « jusqu’à nouvel ordre », et « suite aux demandes formulées par des ministres des pays membres de l’Asecna et du président sénégalais Macky Sall », précise à Jeune Afrique François Gomis, secrétaire général du Sacs.


(*) Les pays membres de l’Asecna : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Comores, Congo, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée-Bissau, Guinée Équatoriale, Madagascar, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad et Togo.

Nombre de Vues | 858 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.