Macky Sall demande l’application des conventions collectives signées…

L’appel à l’application de la convention collective du secteur de la presse lancé le lundi 3 mai par de la Convention des Jeunes Reporters du Sénégal (CJRS) n’est pas tombé dans l’oreille de sourd. Le Président de la République, Macky Sall a répondu favorabelement aux jeunes reporters qui ont dénoncé lors de la journée mondiale de la liberté de la presse, la précarité du métier de journaliste. 

Ce mercredi, en conseil des ministres, le Président de la République a souligné la nécessité de l’application effective de la convention nationale interprofessionnelle, ainsi que des conventions collectives signées dans le secteur de la presse et celui du nettoiement. Il a également demandé à finaliser les conventions dans les domaines de l’agriculture, l’élevage, les mines entre autres pour davantage réguler les relations de travail.
Selon le communiqué du conseil des ministres, Macky Sall a insisté sur l’impératif de veiller à la liberté de la presse et à la protection du métier de journaliste et des autres professionnels relevant du Code de la Presse. 

L’application de la nouvelle Convention collective du secteur de la presse, effective depuis 2019, induit une augmentation des salaires de 6 à 10%. Mais certains organes tardent encore à l’appliquer. Selon certaines sources, le blocage se situe au niveau du gouvernement, car  les patrons de presse sont d’accord pour l’application de cette Convention. Cependant, ils attendent de l’État qu’il mette en œuvre certaines dispositions du nouveau code, à savoir la loi sur la publicité mais aussi le Fonds d’appui et de développent du secteur de la presse (Fadp).

En tout cas, l’appel des jeunes journalistes est bien reçu au plus haut niveau.

 

  Djiby DEM

 872 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.