L’ONG Jamra alerte sur une vaste propagande LGBT au Sénégal

L’ONG Jamra dénonce une vaste propagande LGBT pour la rentrée scolaire. Celle-ci consiste, dit-on, à “envahir massivement d’insignes et de symboles LGBT tous les supports physiques de cours, en usage dans les établissements scolaires’’.fournitures scolaires aux couleurs LGBTAinsi, renseigne la note : “Jamra et ses alliés, parallèlement à leur contre-campagne de mise à nue et de démystification des insignes et symboles LGBT, saisiront, dès ce jeudi 22 septembre 2022, le ministre du Commerce ainsi que son homologue de l’Intérieur et de la Sécurité publique sur cette énième provocation des relais locaux des propagandistes LGBT’’.
Dans le journal EnQuête, Mame Mactar Guèye et Cie dénoncent aussi la complicité de certains industriels qui permettent que ces lobbyistes “investissent massivement dans le “design” des fournitures scolaires et autres accessoires d’écoliers’’, dans le but “d’atteindre “plus efficacement” les cibles juvéniles. Par voie de contournement. En les ayant à l’usure’’.

Ainsi, Jamra y voit une “subtile stratégie d’endoctrinement que connaissent bien les spécialistes du marketing digital, qui la qualifie à juste raison “d’influence subliminale de l’image”.

L’ONG ajoute que cette stratégie consiste “en un matraquage systématique des frêles esprits, avec des outils de marketing minutieusement choisis, faisant insidieusement l’apologie des pratiques LGBT. Aux fins de faire s’incruster “step by step” dans le malléable subconscient des enfants l’acceptation des unions contre-nature comme une normalité’’.

Mais elle ne compte pas laisser cela prospérer. Car, en plus de saisir les autorités précitées, elle va joindre à sa plainte “la liste des commerçants demi-grossistes qui entreprennent d’envahir le marché d’articles et de fournitures scolaires aux insignes et symbolismes LGBT, bien que sachant qu’ils contribuent à la banalisation, auprès des couches vulnérables, des unions contre-nature que l’Occident tient à tout prix à “normaliser” sous nos cieux. Où l’écrasante majorité des croyants, toutes confessions confondues, se référant aux Textes Sacrés de nos religions monothéistes, rejettent sans équivoque ces abominations’’.

Nombre de Vues | 570 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.