Locales – Ousmane Sonko refuse de signer une « charte de la non violence »

Lors du meeting d’investiture de Barthélémy Dias candidat à la mairie de Dakar, Ousmane Sonko a annoncé qu’il ne va pas signer la charte de la non-violence. Cette charte est initiée  par  le cadre unitaire de l’Islam au Sénégal.

En direction des élections locales, le Cadre Unitaire de l’Islam au Sénégal (CUDIS), une association qui regroupe les représentants des différentes familles religieuses du pays, avait invité les acteurs politiques toutes obédiences confondues, à adopter une « démarche proactive » pour barrer la route à la violence. C’est dans cette perspective, que le CUDIS avait invité les acteurs politiques, pouvoir comme opposition à adopter et signer « une charte de la non violence. »

Cependant, le Cadre Unitaire de l’Islam au Sénégal (CUDIS), ne devrait pas compter sur le soutien du leader du parti Pastef les Patriotes. En effet, Ousmane Sonko dit rejeter toute idée de signer une charte pour la non-violence. Il réitère son appel à la résistance à tout acte que posera le régime actuel.

« Nous appelons tout le monde à la remobilisation autour de l’essentiel. Nous savons que ce qui va changer le pays ne se limite pas aux élections locales de 2022. J’ai entendu des religieux se lever et inviter les acteurs politiques à signer une charte de la non-violence. Mais je veux leur dire clairement que je ne signerais aucune charte de la non violence. Si chacun de nous fait ce qu’il à faire, il n’y aura pas de problème. Sinon réagissez à tout mouvement que posera le camp adverse. Je le dis et je l’assume. Nous n’accepterons pas qu’ils nous agressent à coup de couteau. Sous le silence complice de certains. Ça ressemble même à de l’hypocrisie », déclare l’opposant politique Ousmane Sonko.

Nombre de Vues | 1,384 Fois |

Commentez cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.