LOCALES 2022 : Abdoulaye Wade réunit autour de lui plusieurs leaders de l’opposition

Création d’une coalition dirigée par le Pds parti de l’ex-président de la République Me Abdoulaye Wade.

Cette nouvelle coalition de l’opposition a été lancée le jeudi 9 septembre 2021 avec, en tête de file, le Parti démocratique du Sénégal de l’ancien président de la République, Abdoulaye Wade. Une coalition créée une semaine après celle qui regroupe Taxawu Senegaal de l’ancien maire de Dakar, Khalifa Sall, le Pastef d’Ousmane Sonko ou encore le Parti de l’unité et du rassemblement (PUR). Tous ont dans le viseur les élections locales municipales et départementales de janvier 2022.

Abdoulaye Wade a réuni autour de lui plusieurs leaders de l’opposition dont les anciens ministres Mamadou Diop Decroix et Thierno Alassane Sall, ainsi que le député Mamadou Lamine Diallo et l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye.
« La coalition présentera des listes de candidats dans tous les départements, villes et communes de l’étendue du territoire national », annonce le communiqué signé par les partis politiques et organisations qui la composent. Parmi eux, le Parti démocratique sénégalais, le PDS d’Abdoulaye Wade, un des principaux partis d’opposition dans le pays.

La nouvelle structure se veut ‘’gagnante’’, proclame l’un de ses dirigeants, Doudou Wade du Parti démocratique sénégalais (PDS), la formation politique d’Abdoulaye Wade.

‘’Notre objectif aux prochaines élections locales, c’est de faire mieux qu’en 2014’’, rapporte Walf Quotidien en citant Doudou Wade.

La création de la nouvelle coalition, à la suite de celle dirigée par Khalifa Sall, Ousmane Sonko et Serigne Moustapha Sy, fait croire à Vox Populi que ‘’les rêves de large unité [de l’opposition] sont tombés à l’eau’’. Abdoulaye Wade et ses alliés vont ‘’faire de l’ombre’’ à l’ancien maire de Dakar, au député de Pastef-Les Patriotes et à Serigne Moustapha Sy, selon le même journal.

Quoi qu’il en sera, le PDS tient déjà sa coalition. Aussi, sauf changement de dernière minute, le leader du PDS et ses alliés ‘’comptent aller ensemble à l’assaut des mairies et des départements’’, lors des élections locales prévues en janvier prochain.

Le PDS est la locomotive de cette coalition. Mais, le parti de Wade est accompagné de poids lourds de l’opposition comme le Bokk Gis-Gis (le parti de Pape Diop, un ancien président de l’Assemblée nationale), And Jëf (la formation politique de Mamadou Diop Decroix), Tekki (le parti du député Mamadou Lamine Diallo, l’ACT et la République des valeurs’’. L’ACT est le parti d’Abdoul Mbaye (ancien premier ministre), la République des valeurs, celui de Thierno Alassane Sall (ancien ministre de l’Énergie dans le gouvernement de Mahammad Boun Abdallah Dionne).

Au même moment, Yewwi Askan Wi est décrit comme ‘’une coalition très belle sur le papier’’, mais qui ‘’traîne des handicaps’’.

Le 2 septembre, Ousmane Sonko, Khalifa Sall et Serigne Moustapha Sy avaient lancé officiellement une première coalition de l’opposition composée d’une vingtaine de formations politiques.

 4,382 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.