Licenciements à Expresso Sénégal : Le régulateur ARTP, médiateur pour un dénouement heureux

L’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) entre dans la danse. C’est pour offrir sa médiation pour un dénouement heureux dans ce qu’il convient d’appeler brouille à Expresso Sénégal.ARTP envoie une mise en demeure à Expresso Sénégal
Une médiation de l’espoir menée par le Directeur Général de l’ARTP, Monsieur Abdoul Ly a commencé. Ce dernier a rencontré ce lundi les délégués et les dirigeants de Expresso Sénégal pour trouver une issue heureuse à cette mésentente.

Dans une note reçue à laviesenegalaise.com, on nous informe que l’ARTP a été saisie récemment par les délégués du personnel de l’opérateur Expresso suite à des projets de licenciements pour motif économique.
« Sur la base de cette saisine au sujet d’un litige à connotation purement sociale, l’ARTP devait d’abord asseoir sa compétence pour intervenir », explique-t-on du côté du régulateur.
Ladite compétence découle des textes en vigueur qui confèrent les missions ci-après :
D’abord, la protection des consommateurs qui ont un droit de continuité du service public qui leur est rendu. Ensuite, la protection des employés du secteur, bref la préservation et la promotion des emplois. Puis, la protection des opérateurs qui sont des investisseurs au Sénégal parce que titulaires de licence.
Ainsi, sur le fondement des considérations, l’ARTP s’est saisie de l’affaire en qualité de médiateur afin de trouver une solution heureuse, informe le Directeur Général dans un communiqué.
« À l’état actuel de la situation, le processus est en cours et que nous espérons un dénouement heureux de cette affaire très bientôt », précise le texte signé par le Directeur général M. Abdou LY.

Nombre de Vues | 1,188 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.