Liberté de la presse au Sénégal- Les journalistes contre-attaquent le 3 mai prochain

Journalistes, techniciens et autres travailleurs des médias sont appelés à se mobiliser et à dire « non à toutes les tentatives de musellement, d’intimidation et de précarisation de la Presse Sénégalaise ». L’appel est de la Coordination des Associations de Presse du Sénégal qui est bien décidée à fêter autrement la journée mondiale de la presse. Le 3 mai sera célébrée, cette année, dans la contestation. Une contestation à grande échelle avec « sit-in national que la CAP entend tenir non seulement à Dakar mais également dans les capitales régionales ».Tel que rapporté par Emédia, la célébration se fera « dans la rue pour dénoncer les atteintes et agressions subies par les journalistes, les techniciens des médias et les maisons de presse, lors des violentes manifestations du mois de mars dernier ».



Tout l’écosystème médiatique sera mobilisé à cet effet. « Le SYNPICS, la CJRS, APPEL, le CDEPS, le CORED, l’UNPJS, le CTPAS, l’URAC et l’APES, qui composent le comité de coordination de cette manifestation pacifique, s’adjoindront toute organisation qui souhaite dénoncer les écarts, violation et agression dont la presse a été victime ces derniers temps».


Et, puisqu’on ne saurait parler de journalisme au Sénégal sans penser au CESTI, « une réunion de la CAP élargie aux associations catégorielles et thématiques, aux amicales des écoles de journalisme et autres entités nationales, régionales et internationales de défense des libertés de presse et d’expression est prévue le samedi 17 avril », dans cette institution qui assure (avec d’autres institutions) la formation des journalistes sénégalais.

 

 

MOUSSA SECK – laviesenegalaise.com

 822 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.