Les Vœux de fin d’année 2017 du Président Macky Sall : Objet, Réactions et Discours alternatif à celui du 31 Décembre

A la fin de chaque année, notamment le 31 Décembre, conformément à la constitution, le Président de la république du Sénégal en place,adresse ses vœux les meilleurs à ses compatriotes  par le biais de  la télévision  et de la radio.  En effet, ce discours de fin d’année 2017, le chef de l’Etat M. Macky SALL n’est pas le seul à le prononcer dans le monde. Il s’agit d’un exercice républicain auquel sont soumis systématiquement tous les chefs d’Etat du monde suivant le calendrier gréco romain.Baba Gallé DIALLO, Cellule de Communication du Ministère de la Santé et de l’Action sociale

Pour accomplir ce devoir républicain, aucun chef d’Etat ne dispose de « discours modèle » pour élaborer son discours.Chaque chef d’Etat y va de son style politique, de ses convictions politiques et religieuses. Le discours du chef de l’Etat M. Macky SALL ne peut être le même que celui de M. Alassane Ouattara Président de la république deCôte d’ivoire encore moins à celui d’Emmanuel Macron Président de la république française, même s’ils obéissent tous au même exercice républicain et pour les mêmes raisons. Alors,quel est l’objet du discours du 31 Décembre  du chef de l’Etat?  Quels types de réactions enregistre-t-on selon les auditoires ?  Quel type de discours alternatif à celui du 31 Décembre pour satisfaire toutes les attentes ?

  1. Objet du discours du 31 Décembre

Beaucoup de gens se trompent sur l’objet du discours à la nation du 31 Décembre du chef de l’Etat. C’est un discours qui marque la fin d’une année et le commencement d’une autre. Techniquement,ce n’est pas un discours calqué sur un formulaire axé sur le bilan de l’année écoulée et des projections sur l’année à venir.

Une année est finie et une autre commence, le chef de l’Etat formule ses meilleurs vœux à la nation et à ses composantes.Sortir le discours du chef de l’Etat de ce cadre, ce n’est pas comprendre l’objet du discours à la nation du 31 Décembre. Ce n’est pas le lieu de faire le bilan de ses activités, secteur après secteur. On ne peut reprocher au Chef de l’Etat M. Macky SALL d’être objectif.

Par ailleurs, pour les auditoires du discours à la nation du chef de l’Etat, on peut les résumer en quatre types de catégories à savoir : les partisans politiques du régime en place, les opposants politiques au régime, la société civile et enfinles citoyens. Chaque catégorie précitée a naturellement une réaction différente de celle des autres.

  1. Types de réactionsselon les auditoires

Les partisans du régime politique en place : Ils sont toujours en phase avec le chef de l’Etat en place.  Ils le défendent contre vent et marée. Ce qui est légitime et normal. En effet, on ne peut pas les reprocher de défendre leur leader contre des opposants qui ambitionnent de prendre sa place.Pour ce faire, ils parlent et agissent dans le sens de le faire passer aux yeux de l’opinion publique comme quelqu’un qui est disqualifié pour continuer à assumer la fonction de Président de la république.

Les opposants au régime politique en place : Leurs réactions sont prévisibles du fait de leur statut politique d’opposants politiques  au régime en place dont l’ambition principale est de prendre le pouvoir des mains de celui qui le détient en l’occurrence, le chef de l’Etat . Ils ne parlent en général que sur ce qui ne marche pas et passent sous silence sur ce qui marche.Ce qui n’est pas juste.

La société civile globale : Il est difficile de connaitre exactement la réaction de la société civile globale du fait qu’elle est plurielle et qu’il n’existe pas de société civileavec un statut politique, qui parle et agit suivant ce statutpolitique.Du fait qu’elle est plurielle, ses réactions sont multiples et différentes. Si certains membres de la société civile sont contre le régime en place, d’autres sont avec lui.  C’est un fait.

Les citoyens : Généralement, ils attendent du discours de chef de l’Etat du 31 Décembre des annonces tendant à améliorer leurs conditions de vie.  Cependant, il faut regretter que la réaction des citoyens par rapport au discours du chef de l’Etat ne soit pas prise en compte suffisamment dans les débats.  Certains médias ont essayé dans le cadre d’un micro trottoir de recueillir avant le discours, les attentes des citoyens mais ils ne sont pas allés plus loin pour avoir leursréactions après discours, soit, dans un reportage soit sur un plateau de télévision ou de radio.

A la télévision comme à la radio, on a noté beaucoup plus la présence d’hommes politiques pour commenter le discours du chef de l’Etat que la société civile et les citoyens. Ainsi, on a assisté à une opposition de deux camps politiques aux intérêts conflictuels : les partisans politiques de la politique du régime en place et les opposants à cette politique du régime en place.Du coup, les plateaux de télévision comme de la radio se sont transformés en tribune de plaidoyerie pour ou contre, la politique du régime en place.

Bref ! J’aurai aimé voir des citoyens sur les plateaux de télévision pour donner leurs opinions par rapport à des questions qui les touchent directement. Par exemple, donner la parole aux bénéficiaires de bourse de sécurité familiale ou de  lacarte d’égalité de chance, du plan sésame et de la gratuité de césarienne en vue de savoir ce qu’ils en pensent. J’estime qu’ils seront capables de dire, « oui, on est satisfait ou non, on n’est pas satisfait » de ces mesures qui s’appliquent spécifiquement à eux. On doit les entendre davantage sur les plateaux de télévision et de la radio, à défaut d’une enquête de satisfaction, pour édifier l’opinion publique. Ce n’est pas juste que des gens non concernés par l’expérience, continuent de répondre à des questions qui leurs sont strictement adressées.La bourse de sécurité familiale est-elle modique ?  Aux bénéficiaires de répondre.

  1. Type de discours alternatif à celui du 31 Décembre pour satisfaire toutes les attentes 

Du discours à la nation du 31 Décembre, force est de constater que l’on demande beaucoup trop au chef de l’Etat.  Les gens veulent  dans un seul discours, qu’il parle de tout et de tous les secteurs de la vie économique et sociale.Malheureusement, toutes ces attentes ne peuvent être abordées dans un seul discours. D’ailleurs, un tel discours ne correspond pas à l’objet du discours à la nation du 31 Décembre.

Cependant, une alternative s’offre au chef de l’Etat pour satisfaire toutes les attentes existantes et dans un seul discours. Il s’agit pour lui d’instaurer « un discours sur l’Etat de la nation sénégalaise » comme cela se fait aux Etats Unis.

Au total, ce que je crois, l’instauration d’un «  discours sur l’Etat de la nation » permettra au chef de l’Etat M. Macky SALL de faire le point sur les différents enjeux et défis à relever, les manquements et les avancées réalisées, les contraintes et lesdifficultés à surmonter et de pouvoir s’exprimer en même temps sur les perspectives relatives à notre avenir économique et social commun.

Vive le Sénégal !

Vive la république !

Par Baba Gallé DIALLO

Email : babadediana@gmail.com

 37 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.