Les réseaux sociaux portent secours à l’artiste Daby Baldé

Les réseaux sociaux tant décriés depuis quelque temps ont porté un précieux secours à l’artiste Moutarou Baldé, alias Daby Baldé. Celui qu’on surnomme affectueusement le king du Fouladou, victime d’un AVC depuis 2017 avait lancé, le week-end dernier, un cri de détresse sur facebook à l’endroit du chef de l’Etat Macky Sall pour être évacué en Allemagne. « Macky Sall, je vous demande de m’aider à aller en Allemagne pour des séances de rééducation », avait-il lancé d’une voix traînante, signe d’un homme profondément touché par la maladie.
Sans doute affecté par le cri pathétique du chanteur cloué au lit depuis cinq ans, Macky Sall a réagi favorablement le mardi dernier. « Son Excellence Macky Sall a décidé de prendre en charge entièrement les frais de voyage et de traitement médical de Daby Baldé. Une très bonne nouvelle pour notre icône », a annoncé, sur sa page Facebook, le maire de Kolda, Mamadou Diao, alias Mame Boye.
L’information a, comme il fallait s’y attendre, provoqué un torrent de réactions de joie, toujours sur Facebook. Avant cette délivrance venue du palais, des internautes, vraisemblablement ulcérés, avaient commencé à égratigner les autorités politiques de la région de Kolda. Ils ne comprenaient pas que cet « ambassadeur de la culture du Fouladou » soit laissé à son sort depuis cinq ans. Visiblement indigné par ces « attaques », Mame Boye Diao brise le silence sur sa page Facebook. « La situation de Daby Baldé, artiste émérite et digne ambassadeur du Fouladou est malheureusement sur la place publique et beaucoup d’interpellations fusent concernant une éventuelle prise en charge que je devrais lui apporter », écrit-il. « Il est un ami et le restera. Quand le sort s’est acharné sur lui en 2017 (donc plus de 5 ans) mon devoir était de lui témoigner mon amitié comme il a pu le faire pour moi. Et pour rien au monde je ne dirais sur la place publique ce que mon épouse et moi faisons au quotidien pour lui. Sa famille et ses amis savent, Dieu sait et c’est ce qui importe », explique Mame Boye Diao. Réagissant à ce post, Préfet Baldé, jeune frère de Daby, lui-même engagé dans une carrière musicale depuis quelques années, confirme l’appui constant du maire de Kolda à la famille de l’artiste.
Musicien reconnu à ses rastas, Daby Baldé était parvenu à vulgariser la culture du Fouladou dans un genre musical fortement inspiré du folk. Ces difficultés ont commencé en 2009 alors poursuivi pour escroquerie aux visas portant sur 5 millions, au préjudice de Nalla Bocoum.
Les faits remontent en janvier 2009, rappelle le quotidien « le soleil ». Le journal informe que Daby a cherché par l’intermédiaire d’un de ses amis des candidats à l’émigration qu’il devait convoyer par le biais de son groupe musical. « Le sieur Nalla Bocoum se rapproche de l’artiste pour convoyer ses deux frères en Espagne, où devait se tenir une tournée au mois de mars. Le reliquat devait être versé après l’obtention du visa. Seulement voilà : le projet de voyage n’aboutira pas et Daby propose au sieur Bocoum d’emmener les candidats lors de sa prochaine tournée en Angleterre. Au finish, le chanteur n’a pas honoré à ses engagements », raconte « le soleil ». Il sera finalement sauvé par le désistement du plaignant qui a reçu un acompte de deux millions cinq cents FCFA. Le tribunal le condamne, en effet, à un mois avec sursis après cinq jours de détention. Le King du Fouladou vient ainsi d’être à nouveau sauvé par le chef de l’Etat alors que nombre de ses fans le croyaient condamné à jamais par son Avc.

 

♦ Félix DIAGNE – laviesenegalaise.com

Nombre de Vues | 946 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.