Bannière CESE-OK

Les promesses de Macky Sall aux Sénégalais

Dans son adresse à la Nation ce samedi 03 avril 2021, veille de célébration de la fête d’indépendance, le Président de la République, Macky Sall a annoncé une batterie de mesures. Des promesses qui vont changer le Sénégal.

Extrait

«Cette fête, jeunes du Sénégal, vous est spécialement dédiée. 

Je veux qu’elle soit le point de départ de nouvelles réponses à vos besoins en éducation, formation, emplois, financement de projets et soutien à l’entreprenariat.

Ces dernières années, en investissant massivement dans la réalisation d’infrastructures lourdes, l’Etat a aussi consacré beaucoup d’efforts et de ressources à la création d’emplois et au soutien à la formation, à l’entreprenariat et aux activités génératrices de revenus pour les jeunes. 

Mais la lutte contre le chômage des jeunes nécessite aujourd’hui un nouvel élan, en raison de la crise économique sans précédent qui affecte tous les pays, développés et en développement. 

C’est pourquoi, chers jeunes, comme je vous l’avais annoncé dans mon message du 8 mars, j’ai décidé d’une réorientation des allocations budgétaires à hauteur de 450 milliards de FCFA au moins, sur trois ans, dont 150 milliards pour cette année. 

Ces ressources serviront à financer le Programme d’urgence pour l’emploi et l’insertion socio- économique des jeunes qui sera issu du Conseil Présidentiel que je présiderai le jeudi 22 avril.

J’ai voulu que les travaux de ce Conseil s’appuient sur les réalités de nos terroirs, dans un format inclusif associant la jeunesse ouvrière, artisanale, paysanne, entrepreneuriale, sportive, artistique, du secteur informel, des cultures urbaines et des loisirs. 

C’est l’objet des consultations préparatoires menées dans nos 14 régions, grâce au soutien de l’administration territoriale et locale, pour établir l’état actualisé de leurs potentialités et contraintes. 

Je remercie les autorités administratives et locales, ainsi que tous les acteurs ayant participé aux consultations.

J’exprime également ma gratitude aux nombreuses bonnes volontés qui m’ont fait parvenir leurs contributions dans un bel élan citoyen. 

Le gouvernement tiendra compte de toutes ces contributions dans le cadre de la formulation d’une stratégie cohérente de territorialisation des politiques et de mutualisation des instruments de promotion de l’emploi, de l’entreprenariat et d’insertion des jeunes.

Ces instruments seront renforcées en ressources, de même que dans leur gouvernance et leur processus décisionnel. 

Par souci d’équité territoriale et de simplification des procédures, un guichet unique sera installé dans chacun de nos 45 Départements.

Dénommé Pôle-Emploi et Entreprenariat pour les Jeunes et les Femmes, il servira de cadre d’accueil, de conseil et de financement des porteurs de projets. 

La DER/FJ, l’ANPEJ, l’ADPME et le FONGIP entre autres, seront représentés dans chaque guichet unique afin d’apporter aux projets l’expertise, le financement et le suivi nécessaires. 

Dans l’immédiat, en soutien à l’emploi et aux ménages, j’ai décidé d’allouer, dès le mois de mai, 80 milliards de FCFA au recrutement de 65 000 jeunes, sur l’ensemble du territoire national, dans les activités d’éducation, de reforestation, de reboisement, d’hygiène publique, de sécurité, d’entretien routier et de pavage des villes, entre autres. 

Un quota spécial sera réservé au recrutement de 5000  enseignants pour le préscolaire, le primaire, le moyen et le secondaire, y compris les Daaras modernes et l’enseignement arabe. 

Je lance un appel au secteur privé à se joindre à cette dynamique nationale. Ainsi, le gouvernement proposera l’extension de la Convention Etat-Employeurs à la filière de l’agriculture et de l’agro business, pour un objectif de 15 000 emplois à créer, afin de soutenir nos efforts d’autosuffisance alimentaire et de transformation des produits locaux. 

A cette fin, l’allocation de l’Etat à la Convention passera d’un milliard à quinze milliards de FCFA. 

Je me réjouis, également, d’annoncer que je procéderai au mois de mai, à l’inauguration du Data Center de Diamniadio. 

C’est une grande révolution pour la souveraineté digitale de notre pays, qui disposera pour la première fois de sa propre structure de stockage de données numériques. 

Entre autres fonctionnalités, le Data Center permettra de :

  • généraliser le très haut débit sur l’étendue du territoire national ;
  • satisfaire, à des coûts abordables, les demandes de l’administration et du secteur privé en hébergement et exploitation de plateformes et données informatiques ; 
  • et faciliter la dématérialisation des procédures, pour la délivrance rapide et transparente de services et documents administratifs, y compris des actes d’état civil.  

En outre, le Centre favorisera l’éclosion dans l’économie numérique de plus de 4.600 entreprises, et la génération de plus de 15 700 emplois, dont 720 directs. 

Cette écosystème sera renforcé par le Parc des Technologies numériques de Diamnadio dont les  travaux s’achèvent cette année. 

En outre, la Zone économique spéciale intégrée de Diass accueillera, en octobre, une plateforme logistique et de transport comprenant :

  • un Centre de services logistiques et de transport de marchandises ;
  • une Académie de formation aux métiers du transport ; 
  • et un port sec, pour desservir l’Aéroport international Blaise Diagne, les Zones industrielles environnantes et les ports maritimes de Bargny et Sendou».

 2,503 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.