Bannière CESE-OK

Les impactés du Train express régional sur l’axe Rufisque-Diamniadio toujours dans l’attente

Les impactés du Train express régional (Ter) sur l’axe Rufisque-Diamniadio sont toujours dans l’attente de leur indemnisation. Ces frais sont estimés en effet à trois milliards de francs Cfa. Selon «Le Quotidien», pour rentrer dans leurs fonds, ces victimes ont tenu élever la voix, ce dimanche. «Lors de notre dernière réunion à la présidence de la République devant le Secrétaire général de la présidence, les autorités de l’Apix nous ont fait savoir que le département de Rufisque devrait recevoir une enveloppe de trois milliards huit cent soixante-sept millions (3.867 millions) francs répartis entre deux zones.

La première, c’est la ville de Rufisque avec ses trois communes d’arrondissement et la seconde, Bargny et Diamniadio.

La ville de Rufisque doit recevoir trois milliards trois cent cinquante millions tandis que Bargny et Diamniadio devraient recevoir cinq cent dix-sept millions de francs», a détaillé Babacar Guèye, porte-voix du collectif des impactés, regrettant la lenteur constatée malgré les assurances des autorités. Ils envisagent même de saisir l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) pour «vilipender» l’Apix.

«Bientôt, nous, impactés du Ter, allons saisir les corps de contrôle de ce pays, en l’occurrence l’Ofnac afin qu’il contrôle la Direction générale de l’Apix parce que c’est trop facile de présenter des chiffres sans contrôle», a-t-il poursuivi en décriant les promesses non respectées. «L’Etat nous a octroyé des parcelles au pôle urbain du Lac Rose pour un complément d’indemnisation. Mais jusqu’à présent, on n’a rien reçu», a-t-il servi au nombre de ces promesses.

 802 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.