Les défis du gouvernement du Premier ministre Amadou Ba

Après la nomination du Premier ministre du Sénégal Amadou Ba, samedi 17 septembre, la composition du gouvernement a été rendu publique dans la soirée.

Amadou Ba, ancien ministre du chef de l’État, a été nommé par décret présidentiel dans un pays très divisé politiquement, cinq jours après une rentrée parlementaire marquée par une série d’incidents et achevée sous la garde des gendarmes.

Membre dirigeant du parti du président Macky Sall dans le département de Dakar, Alliance pour la République, M. Ba, âgé de 61 ans, inspecteur des impôts et des domaines et ancien ministre de l’Economie et des Finances de 2013 à 2019, et des Affaires étrangères entre 2019 et 2020, est le premier à occuper le poste de Premier ministre après sa restauration en décembre dernier.

Il est le quatrième Premier ministre de Macky Sall, après Abdoul Mbaye (2012-2013), Aminata Touré (2013-2014) et Mahammed Dionne (2014-2019).

Censée fluidifier le fonctionnement de l’État, la suppression du poste de Premier ministre en mai 2019 avait établi un nouvel équilibre entre les pouvoirs en renforçant le caractère présidentiel du régime sénégalais.

La mission du nouveau Premier ministre
Confronté à la hausse des prix, le nouveau chef de gouvernement, ancien ministre des Finances de 2013 à 2019, et des Affaires étrangères entre 2019 et 2020, aura pour mission de mener de « larges concertations » et de prendre de « nouvelles mesures » sur le plan social, a dit vendredi soir Macky Sall dans une adresse à la nation diffusée sur la télévision nationale.

« Les mesures d’allègement du coût de la vie et de soutien à l’emploi et l’entrepreneuriat des jeunes, la lutte contre les inondations et la cherté du loyer resteront pour moi la priorité des priorités », a déclaré le chef de l’État sénégalais.

Ces priorités ont été rappelées par le nouveau Premier ministre dans sa première allocution après la lecture du décret par le secrétaire général de la présidence.

« Les priorités majeures se déclinent à travers l’amélioration du pouvoir d’achat des ménages, de la stabilités prix, de sécurité, de logement, d’assainissement, d’éducation, d’insertion, de formation professionnelle, d’entreprenariat et d’emploi, tout ceci dans un état de droit », a-t-il lancé. Et d’ajouter : « Vous comprendrez qu’il s’agit principalement des axes 2 et 3 du Pse (Plan Sénégal Emergent), la vision du Président qui sera mise en œuvre ».

Un gouvernement de 38 membres dont 8 femmes

Quelques heures après la nomination du Premier ministre du Sénégal Amadou Ba, samedi 17 septembre, la composition du gouvernement a été rendu publique dans la soirée.

Il comprend 38 membres, dont 8 femmes soit le même nombre qu’avant. 14 ministres entrent au gouvernement et 14 autres le quittent. Plusieurs poids lourds conservent leur portefeuille, Sidiki Kaba à la tête des Forces armées, la ministre des Affaires étrangères Aïssata Tall est maintenue à son poste et figure au 3e rang protocolaire. Felix Antoine Diome à l’Intérieur, Amadou Mansour Faye, ministre des Infrastructures, des transports terrestres et du Désenclavement

Quatre femmes quittent le gouvernement et quatre autres font leur entrée. Fatoumata Diané remplace l’ancienne ministre chargée de la Femme, de la Famille, du Genre et de la Protection des enfants. Une autre ministre, Mme Oulimata Sarr obtient le portefeuille de l’Economie, une première historique, en plus du Plan et de la Coopération. Mariama Sarr devient ministre de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Insertion, quant à Annette Seck est en charge des Sénégalais de l’extérieur auprès du ministre des Affaires Étrangères.

Même nombre de femmes ministres, mais un gouvernement composé de 5 ministres de plus que le précédent.

D’anciens ministres font leur retour, Ismaïla Madior fall retrouve le ministère de la Justice alors que Aly Ngouillle Ndiaye, ancien ministre de l’Intérieur, est à la tête du ministère de l’Agriculture, de l’Equipement rural et de la Souveraineté alimentaire.

Plusieurs ministres changent de portefeuilles, notamment Cheikh Oumar Anne, ex-ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche est nommé à l’Education nationale à la place Mamadou Talla qui devient ministre des Collectivités territoriales, de l’Aménagement et du Développement des territoires. Moussa Baldé quitte l’Agriculture et l’Equipement rural et prend le portefeuille de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.

A noter que Abdoulaye Daouda Diallo quitte le ministère des Finances et du Budget en se voyant nommer ministre d’Etat, directeur de cabinet du président de la République.


Membres du Gouvernement d’Amadou Ba, Premier ministre du Sénégal:

  • Monsieur Sidiki Kaba, ministre des Forces armées;

  • Monsieur Ismaïla Madior Fall, garde des Sceaux, ministre de la Justice;

  • Madame Aïssata Tall, ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur;

  • Monsieur Félix Antoine Diome, ministre de l’Intérieur;

  • Monsieur Amadou Moustapha Bâ, ministre des Finances et du Budget;

  • Monsieur Amadou Mansour Faye, ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement;

  • Monsieur Aly Ngouille Ndiaye, ministre de l’Agriculture, de l’Equipement rural et de la Souveraineté alimentaire;

  • Madame Oulimata Sarr, ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération;

  • Monsieur Cheikh Oumar Anne, ministre de l’Education nationale;

  • Monsieur Moussa Baldé, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation;

  • Madame Mariama Sarr, ministre de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Insertion;

  • Monsieur Serigne Mbaye Thiam, ministre de l’Eau et de l’Assainissement;

  • Madame Fatou Diané, ministre de la Femme, de la Famille et de la Protection des enfants;

  • Madame Marie Khémesse Ngom Ndiaye, ministre de la Santé et de l’Action sociale;

  • Monsieur Oumar Sarr, ministre des Mines et de la Géologie;

  • Madame Sophie Gladyma, ministre du Pétrole et des Energies;

  • Monsieur Doudou Kâ, ministre des Transports aériens et du Développement des infrastructures aéroportuaires;

  • Monsieur Alioune Ndoye, ministre de l’Environnement du Développement durable et de la Transition écologique;

  • Monsieur Papa Sagna Mbaye, ministre des Pêches et de l’Économie maritime;

  • Monsieur Samba Sy, ministre du Travail, du Dialogue social et des Relations avec les institutions;

  • Monsieur Abdoulaye Saydou Sow, ministre de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique;

  • Monsieur Abdou Karim Fofana, ministre du Commerce, de la Consommation et des Petites et moyennes entreprises, porte-parole du gouvernement;

  • Monsieur Moustapha Diop, ministre du Développement industriel et des Petites et moyennes industries; 

  • Monsieur Samba Ndiobène Kâ, ministre du Développement communautaire, de la Solidarité nationale et de l’Equipé sociale et territoriale;

  • Madame Victorine Ndèye, ministre de la Microfinance, de l’Economie sociale et solidaire;

  • Monsieur Mamadou Talla, ministre des Collectivités territoriales, de l’Aménagement et du Développement des territoires;

  • Monsieur Pape Malick Ndour, ministre de la Jeunesse, de l’Entrepreneuriat et de l’Emploi;

  • Monsieur Yankhoba Diattara, ministre des Sports;

  • Monsieur Mame Mbaye Ka Niang, ministre du Tourisme et des Loisirs;

  • Monsieur Alioune Sow, ministre de la Culture et du Patrimoine historique;

  • Monsieur Moussa Bocar Thiam, ministre de la Communication, des Télécommunications et de l’Economie numérique;

  • Monsieur Gallo Bâ, ministre de la Fonction publique et de la Transformation du secteur public;

  • Monsieur Pape Amadou Ndiaye, ministre de l’Artisanat et de la Transformation du secteur informel;

  • Monsieur Aly Saleh Diop, ministre de l’Elevage et des Productions animales;

  • Madame Annette Seck, ministre auprès du ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, chargée des Sénégalais de l’extérieur;

  • Monsieur Mamadou Saliou Sow, ministre auprès du garde des Sceaux, ministre de la Justice, chargé de la Bonne gouvernance de la Promotion des droits humains;

  • Monsieur Birame Faye, ministre auprès du ministre de l’Intérieur, chargé de la Sécurité de proximité et de la Protection civile;

  • Monsieur Yankhoba Issa Diop, ministre auprès du ministre de l’Eau et de l’Assainissement, chargé de la Prévention et de la Gestion des inondations.

Nombre de Vues | 524 Fois |

Source Avec Agence
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.