Lecture de la Presse Sénégalaise sur la nomination de Mamadou Badio Camara à la tête du Conseil constitutionnel

Les journaux du week-end commente la nomination du magistrat, Mamadou Badio Camara, à la tête du Conseil constitutionnel.
La nomination de l’ancien premier président de la Cour suprême a été officialisée vendredi par la Présidence sénégalaise dans un communiqué rendant public un décret signé la veille par le président de la République.

Badio Camara remplace à la tête du Conseil constitutionnel, Papa Oumar Sakho parvenu au terme de son mandat de six ans à la présidence de cette juridiction centrale dans le contrôle de la conformité des lois avec la constitution et dans le processus électoral.

Elle valide en dernier ressort les candidatures aux différentes élections et est également chargée de vider d’éventuels contentieux électoraux et proclamer les résultats définitifs des élections. Les décisions et arrêts rendus par la juridiction font souvent l’objet de débat dans l’espace public.

Une des raisons pour lesquelles Sud Quotidien pense qu’en désignant le juge Camara président du Conseil constitutionnel, Macky Sall ’’l’envoie au charbon’’.

‘’Badio Camara, nouveau président du Conseil constitutionnel : Macky Sall sécurise sa 3e candidature’’, titre de son côté Walfquotidien. Laissant entendre que l’arrivée de ce juge à la tête de cette juridiction ouvrait la voie à la validation d’une éventuelle candidature du président Sall à la prochaine élection présidentielle prévue en 2024.

Selon ce quotidien, ‘’la nomination du juge Mamadou Badio Camara réveille des mauvais souvenirs chez Tawaxu Ndakaru’’, mouvement politique qui avait été mi en place par l’ancien maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall.

‘’Elle est aussi une mauvaise nouvelle pour le Pds qui l’avait récusé dans le combat pour la réhabilitation de Karim Wade. Porté à la tête des 7 Sages devant valider ou invalider les candidatures à la prochaine présidentielle, les esprits s’échauffent chez les Libéraux’’ souligne la publication.

Bès bi le journal a pour sa part dressé le portrait du nouveau président du Conseil constitutionnel.

‘’Mamadou Badio Camara, 70 ans, succède à Pape Oumar Sakho à la Présidence du Conseil constitutionnel. Un homme au cv balèze que la chronique avait déjà +installé+ sur ce fauteuil. Avec les 6 autres sages, il sera au-devant de l’actualité d’ici à 2024, puisqu’ils pourraient être appelés à trancher la question du 3eme mandat du Président Macky Sall’’, informe la publication.

Elle indique que ‘’Mamadou Badio Camara sera celui qui devra faire face à toutes les situations constitutionnelles pendant 6 ans. Mais précisément à la polémique éventuelle sur la troisième candidature ou non du président Macky Sall en 2024’’.

‘’Question du 3ème mandat, contrôle des parrainages en 2024 et des textes de la 14ème législature : Les chantiers polémiques de Badio Camara’’, mentionne l’AS.

Nombre de Vues | 852 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.