Le secteur de la santé est en ébullition

Les médecins pharmaciens et chirurgiens-dentistes poursuivent leur grève de 72 heures, au même moment, l’hôpital des enfants Albert Royer entre dans la danse. La santé est en ébullition.

Après le Collectif des médecins, pharmaciens, chirurgiens-dentistes en spécialisation du Sénégal (Comes), c’est au tour des travailleurs de l’hôpital d’enfants Albert Royer de Fann de se faire entendre.

D’après Libération, ces agents ont organisé un sit-in pour exiger la satisfaction de leurs revendications. Parmi lesquelles figurent la situation des vacataires, le paiement des primes de motivation, etc. Selon les grévistes, ils ont «saisi la direction depuis lors, mais il n’y a eu aucune réaction».

Le Collectif des médecins, pharmaciens et chirurgiens-dentistes du Sénégal (Comes) était également en grève dont le mot d’ordre est reconduit pour 72 heures. 

Ce collectif dénonce le retard des payements de bourses et des allocations de stage rural, l’effectivité de la prise en charge médicale des Docteurs En Spécialisation (DES) dans les hôpitaux ainsi que la rémunération des gardes et la motivation hospitalière et la révision de leur statut. 

 718 Vues

1 Commentaire
  1. […] Read original article here […]

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.