Le projet de changement de statut de la pharmacie nationale d’approvisionnement (Pna) fait grincer des dents

L’annonce de changement de statut de la pharmacie nationale d’approvisionnement (Pna) fait grincer des dents du côté des travailleurs. Regroupés autour de l’intersyndicale Sutsas-Sas-Sames de la Pna, opposent un niet catégorique au projet du président Macky Sall.


En effet, en conseil des ministres mercredi dernier, le président de la République a demandé au ministre de la Santé de « réfléchir au changement de statut de la pharmacie nationale d’approvisionnement (Pna), dont le rôle est central dans la performance du système sanitaire ».

« Depuis un certain temps, un projet de changement institutionnel de la Pharmacie Nationale d’Approvisionnement (Pna) est agité par les autorités du MSAS à travers un comité mis en place pour proposer un nouveau statut. Au-delà de toutes les raisons qui peuvent motiver ce projet, l’intersyndicale Sutsas-Sas-Sames de la PNA tient à informer, qu’elle n’acceptera de ce comité aucun choix de statut imposé ou fait sans leur totale implication et la prise en compte de toutes les préoccupations des travailleurs », martèlent-ils dans un communiqué de presse.

D’après l’intersyndicale, la Pna, actuellement Établissement Public de santé non hospitalier, ancrée dans la réforme hospitalière de 1998 et qui totalise une expérience de plus de 60 ans, « ne nécessite d’une part, qu’une dérogation au code des marchés publics ». Ceci, argumentent-ils, « pour éviter les longues procédures de marchés qui constituent le principal obstacle à sa mission de service public ».

« Une tentative de changement de statut serait une aventure risquée »

D’autre part, indiquent toujours les syndicalistes, la Pna a juste besoin de « la mobilisation de ses ressources financières liées entre autres, à la couverture maladie universelle (CMU) et aux programmes prioritaires dont les déficits budgétaires sont souvent supportés par la Pna pour éviter des ruptures de produits ».

« Par ailleurs, l’intersyndicale pense que, une tentative de changement de statut, surtout dans le contexte de la pandémie à COVID-19 où le monde scrute encore les contrecoups et la relance économique dans un climat d’incertitude, serait une aventure risquée et qui peut mettre en danger sa mission de service public », souligne-t-elle.

Par conséquent, « l’intersyndicale, s’oppose donc catégoriquement à toute transformation institutionnelle hasardeuse et aventurière de la PNA qui mettra en péril ses acquis ». Elle rejette « vigoureusement » également « le choix du statut d’Association à but non Lucratives (ASBL) que le comité mis en place par la tutelle a annoncé ».

 848 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.