Le procureur spécial près la CREI, Abdoulaye Diagne, fait condamner son neveu

Mamadou Touré est déclaré coupable d’escroquerie portant sur une somme de 20 millions F CFA avant d’être condamné à 6 mois. Ce, pour une affaire de véhicule qui l’oppose à son oncle magistrat, en la personne de Abdoulaye Diagne, par ailleurs procureur spécial près la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI).

Mamadou Touré, courtier de son état, avait montré des photos de véhicules à son oncle, le magistrat Abdoulaye Diagne, afin de lui en vendre un. Séduit par une Mercedes, le magistrat n’a pas hésité à mettre le paquet : 45 millions F CFA. Mais, ils ont convenu à ce qu’il paye par tranche. Ainsi, pendant 6 mois, le magistrat Diagne versait successivement des sommes d’argent jusqu’à hauteur de 20 millions F CFA.
Mamadou Touré décide alors de livrer le véhicule à son oncle. Hélas, le procureur spécial près la CREI a constaté, au bout de 6 jours, une défaillance technique avant de réclamer catégoriquement ses 20 millions F CFA. Alors que le neveu, simple intermédiaire, a déjà transféré la somme au propriétaire de la voiture, un certain Chamir, basé à Paris. Las d’attendre de rentrer dans ses fonds, le magistrat Diagne n’a trouvé autre solution que de traîner son neveu devant la barre des flagrants délits de Dakar.
Poursuivi pour escroquerie, Mamadou Touré, domicilié aux Maristes, n’a pas cherché à nier les faits. « Je reconnais qu’il m’a remis 20 millions F CFA. J’ai livré la voiture à son domicile. Mon ‘‘tons’’ Laye a conduit la voiture pendant quelques jours avant de s’apercevoir que le véhicule a une panne. Je lui ai proposé une autre voiture, mais il voulait être remboursé. Cela m’a trouvé dans des difficultés financières, je lui ai alors dit de patienter pendant un mois. Il a bien voulu attendre. Après ce délai, j’ai pu réunir 1.700.000 F CFA que je lui ai versé. Je lui ai également proposé ma maison en construction qui se trouve à Thiès. Avant d’être trainé devant la barre », regrette le prévenu.
La partie civile, absente au procès, est représentée par Me Abdou Dialy Kane qui nie la livraison d’un quelconque véhicule. « Le prévenu n’a jamais livré le véhicule. Il a dit que la voiture a pris feu sur la corniche », charge la robe noire. « M. l’avocat ”bouma dougal”, (ne m’enfoncez pas) », rétorque aussitôt le prévenu. Qui ajoute : « Laye sait très bien que je vais le payer. Je le connais comme quelqu’un de bien. Mais, je signale que, moi aussi, j’ai une famille et je travaille à la sueur de mon front. Je n’ai pas besoin d’un seul franc de mon oncle, bien qu’il soit magistrat. Je jure que je vais le rembourser ».
L’avocat de la partie civile, Me Abdou Dialy Kane, a demandé au tribunal d’ordonner le paiement de la somme de 18.300.000 F CFA par le prévenu. « Nous ne voulons qu’être remboursés, nous n’avons pas besoin de dommages et intérêts », précise l’avocat. Me Abdoulaye Tall, constitué pour la défense, a demandé la clémence du tribunal. Non sans jurer que son client va payer tout le reliquat à sa sortie de prison. Le tribunal a suivi la réquisition du parquet en condamnant Mamadou Touré à 6 mois de prison et au remboursement de la somme de dix huit millions trois cent mille francs CFA.


Abou Kane Dia – laviesenegalaise.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.