Le Pr Moussa Seydi dénonce la stigmatisation et loue le traitement à base d’hydroxychloroquine

Le chef du service des maladies infectieuses de Fann, Pr Moussa Seydi a dénoncé samedi avec vigueur la stigmatisation à l’endroit des malades du Covid. Selon lui, la stigmatisation est dangereuse pour la personne malade qui ne va pas se faire consulter. Il révèle qu’il y a des malades graves qui refusent de se rendre à l’hôpital à cause de la stigmatisation. Pour lui, la maladie comme toute autre d’ailleurs n’est pas honteuse.


Par ailleurs, le Pr Seydi a loué samedi les résultats sur le traitement à base d’hydroxychloroquine appliqué au Sénégal. Le Professeur Moussa Seydi a expliqué avoir été interpellé par plusieurs journalistes lorsque le débat s’est posé autour de l’efficacité de ce traitement à la suite d’une étude publiée dans la revue « The Lancet ».

Une étude contestée dont les principaux auteurs se sont rétractés depuis . «Je savais ce qui se cachait derrière et que le débat n’en valait pas la peine», a affirmé le chef du service des maladies infectieuses de Fann.

Il a révélé les données d’une étude effectuée sur des malades du coronavirus suivis à Fann, Diamniadio et Dalal Jaam qui atteste formellement l’efficacité de ce traitement prôné par le professeur Raoult.

A l’en croire, tous ceux qui ont très tôt pris le traitement de l’hydroxychloroquine, avant complications, sont guéris et rapidement. Seuls 2% des patients en ont eu des effets secondaires qui la plupart, ont été maîtrisés.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.