Le Pont de Foundiougne au nom de Nelson Mandela : Macky Sall imite-t-il Ousmane Sonko ?

Le président de la République, Macky Sall, qui a coupé le ruban du pont de Foundiougne ce samedi 26 mars 2022, a baptisé l’infrastructure au nom du président Nelson Mandela. Mais selon Abdou Sané, coordonnateur provisoire Communal Pastef Ziguinchor, le chef de l’Etat “veut faire et paraître comme Sonko . Or être Sonko ce n’est pas par l’imitation et par la démagogie”. Macky Sall imite-t-il Ousmane Sonko ?


En tout cas, des partisans de l’opposant font des rapprochements. En effet, récemment élu nouveau maire de Ziguinchor, Ousmane Sonko a rebaptisé toutes les rues de la ville qui portaient des noms de colons français. L’avenue du Capitaine-Javelier devient ainsi l’avenue du Tirailleur-Africain ; la rue du Lieutenant-Lemoine sera désormais l’axe Thiaroye-44 ; celle du Lieutenant-Truch est rebaptisée Séléki-1886 ; la rue de France cède la place à la rue de l’Union-Africaine et celle du Général-de-Gaulle se fera désormais appeler rue de la Paix. Ainsi, la décision du président Sall de baptiser le pont de Foundiougne au nom du de l’ancien président sud-africain, héros de la lutte contre l’apartheid, Nelson Mandela est considérée par certains comme de l’imitation aux récents actes posés par Sonko.

 “Etre Sonko ce sont des qualités humaines intellectuelles et des aptitudes multiples et diverses. C’est être sincère, c’est avoir des convictions profondes encadrées par une grande épaisseur intellectuelle. Etre Sonko c’est s’adosser à son peuple pour mieux le servir au lieu d’être un valet, une marionnette et un jouet soumis aux caprices de l’impérialisme étranger. Etre Sonko c’est s’imposer par la qualité et la force de l’argument et non par la force d’Etat aux ordres ( justice soumise, police aliénée, Gendarmerie domestiquée)…”, déclare Abdou Sané.

Pour le coordonnateur provisoire Communal Pastef Ziguinchor, Macky Sall ne sera jamais Sonko, “même s’il se mettait tous les jours à apprendre par cœur les grandes orientations de ce brillant et charismatique leader de Pastef….”
“Macky Sall ne peut être qu’un éternel admirateur de Sonko. Admirateur qui a du mal à contenir sa haine, sa jalousie, sa rancœur à l’égard de Sonko qui file irréversiblement vers le sommet”, estime M. Sané.

Nombre de Vues | 2,142 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.