Le Khalife des Tidianes rejette le projet de l’avortement médicalisé au Sénégal

Le Khalife général des Tidianes, Serigne Babacar Sy Mansour rejette le projet sur l’avortement médicalisé. Selon le guide religieux, il s’agit d’un prétexte qui encourage la débauche.

D’après Seneweb, devant le premier vice-président de l’Assemblée nationale Abdou Mbow, Serigne Babacar Sy Mansour a exprimé le souhait que ce projet soit tout simplement abandonné.

La législation du Sénégal sur l’avortement n’autorise l’interruption volontaire de grossesse qu’en cas de danger pour la vie de la mère.
Selon Amy Sakho, Juriste de formation, chargée de programme et de communication de l’Association des Juristes Sénégalaises (AJS) et en même temps coordonnatrice du Comité de plaidoyer pour l’accès à l’avortement médicalisé au Sénégal, « l’objectif, c’est l’autorisation de l’avortement en cas de viol, d’inceste et quand la santé de la mère est menacée, conformément à l’article 14 du Protocole de Maputo »
Dans un entretien avec la Think Tank WATHI, elle a révélé que « 19 % de la population féminine est incarcérée pour avortement clandestin, pour infanticide, 51 500 avortements provoqués c’est-à-dire des avortements clandestins, mais qui, souvent, ne se passent pas dans des conditions sécurisées ».

Nombre de Vues | 1,224 Fois |

Commentez cet article
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.