L’Apériste Cheikh Bakhoum n’est pas contre l’audit de la gestion de Diouf Sarr et de Mansour Faye

Cheikh Bakhoum, responsable de l’Apr Grand-Yoff se prononce sur la polémique soulevée par la députée Aïda Mbodj sur la gestion du Covid-19.
De l’avis du directeur général de l’ADIE, «toutes les personnes qui ont eu à gérer ces ressources rendront compte». Il l’a dit dans un entretien avec le journal Le Quotidien, des propos recueillis par le journaliste, Babacar Guèye DIOP.
Cheikh Bakhoum n’est pas contre l’audit de la gestion de Diouf Sarr et de Mansour Faye tel que demandé par la députée Aïda Mbodj. Mais pour l’heure, souligne le directeur de l’Adie, les autorités sont concentrées sur la riposte et la relance de l’économie face au Covid-19.

Pour Bakhoum, il y a un temps pour tout. “Nous sommes au temps de l’action. Dans un contexte d’urgence et de crise sanitaire, les autorités étatiques, chacune dans son domaine, sont en train de dérouler des activités pour porter assistance d’une quelconque manière aux populations. Ces autorités bénéficient de la confiance du chef de l’Etat qui leur a confié cette noble et lourde responsabilité. Je ne doute point qu’elles sauront être à la hauteur de cette confiance. Il faut rappeler que les fonds pour la lutte contre le Covid-19 proviennent non seulement du budget de l’Etat, mais aussi de l’ensemble des contributions effectuées par les différents segments de la population à travers un élan de solidarité nationale. La transparence est érigée en règle dans la gestion de ces fonds. A l’heure du bilan, je pense que toutes les personnes qui ont eu à gérer ces ressources rendront certainement compte, que ce soit devant l’Assemblée nationale ou par un autre canal”.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.