Ageroute_Seneweb_1000x250px

Lancement à Matam de deux projets de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire

Le Gouverneur de la région de Matam, Oumar Mamadou Baldé a présidé jeudi dernier l’atelier de lancement de deux projets phares dans le domaine de l’agriculture.

Il s’agit en effet, du programme multinational de renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnel au sahel (P2RS) et celui du projet de développement d’une résilience à l’insécurité alimentaire récurrente au Sénégal (DRIARS).

Le DRIARS, placé sous la tutelle du ministère de l’agriculture et de l’équipement rural est financé par la banque islamique de développement (BID) et l’Etat du Sénégal pour un montant de 14,5 milliards de francs cfa.

L’objectif global de ce projet est de contribuer à la réduction de l’insécurité alimentaire et au développement de la résilience des populations vulnérables au Sénégal, a fait savoir son coordonnateur national Younoussa Mbalo.

Le projet intervient dans les régions de Matam, Fatick, Saint Louis, Tambacounda et Ziguinchor.

L’autre programme, celui du renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnel au sahel (P2RS) est une initiative multinationale et concerne les pays membres du Comité inter-États de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS).

Le P2RS est financé par la Banque Africaine de Développement (BAD), l’Etat du Sénégal et les bénéficiaires pour un montant de 19,5 milliards de nos francs.

Il a pour objectif global de contribuer à l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations. Son objectif spécifique est d’accroitre sur une base durable, la productivité et les productions agro-silvo-pastorales et halieutiques.

Le P2RS dans sa première phase va intervenir dans les régions de Matam, Fatick, Kolda, Tambacounda, Kédougou et Ziguinchor.

Le Gouverneur de la région Oumar Mamadou Baldé a dit toute sa satisfaction d’accueillir ses deux projets d’une importance capitale.

« Ces projets vont contribuer à soulager les populations vulnérables », dira-t-il.

Au cours de l’atelier, le gouverneur a plaidé pour une complicité entre les acteurs des projets et les populations. M. Baldé invite les uns et les autres à s’entre aider mutuellement pour faciliter l’exécution des projets au profit de la région de Matam.

Nombre de Vues | 490 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.