La Russie annonce avoir créé le premier vaccin contre le Coronavirus

La Russie annonce avoir créé le premier vaccin contre le Coronavirus. L’enregistrement est prévu la semaine prochaine, selon le Ministère de la Santé.


Le centre Gamelei de Moscou pourrait enregistrer le premier vaccin contre le coronavirus au monde le 12 août, a révélé le vice-ministre russe de la Santé. Oleg Gridnev dit que les travailleurs médicaux et les personnes âgées auront la priorité pour la vaccination, rapporte Russia Today.
Le ministre principal du département, Mikhail Murashko, a annoncé la semaine dernière qu’un programme national de vaccination de masse devrait commencer en octobre. Murashko a ajouté que toutes les dépenses seront couvertes par le gouvernement.

“L’enregistrement du vaccin développé au Centre Gamelei aura lieu le 12 août”, a déclaré Gridnev aux journalistes à Ufa vendredi matin, cité par RIA Novosti. «Maintenant, la dernière étape, la troisième, est en cours. C’est la partie test et c’est extrêmement important. Nous devons comprendre que le vaccin lui-même doit être sûr. »

Le ministère de la Santé, dans un communiqué, a précisé que «les documents requis pour l’enregistrement du vaccin mis au point par le Centre Gamelei, y compris les données d’essais cliniques, sont en cours d’examen. La question de son enregistrement sera tranchée sur la base des résultats de l’examen. »

Les essais cliniques de la formule ont commencé à l’Université Sechenov de Moscou le 18 juin. Dans une étude portant sur 38 volontaires, elle a adopté des protocoles de sécurité. Il a été observé que tous ceux qui ont participé ont développé une immunité contre l’infection.

Lors d’une visioconférence avec les membres du gouvernement le 11 août, le président Vladimir Poutine a annoncé que le vaccin russe contre le coronavirus avait reçu l’aval du ministère de la Santé. «Ce matin, pour la première fois au monde, un vaccin contre le nouveau coronavirus a été enregistré […] Je sais qu’il est assez efficace, qu’il donne une immunité durable», a déclaré Vladimir Poutine. «Je le répète, il a passé tous les tests nécessaires», a-t-il souligné. Le président russe a également révélé que l’une de ses filles avait reçu une dose du vaccin. Le ministère russe de la Santé a lui révélé des clichés du nouveau vaccin. Son nom sera «Spountik V [V pour vaccin]», en référence au célèbre satellite.

D’autres pays développent également leurs propres vaccins potentiels, notamment la Grande-Bretagne et les États-Unis. Le mois dernier, des chercheurs de l’Université d’Oxford ont déclaré que leur formule semble sûre et semble déclencher une réponse immunitaire. Il est fabriqué à partir d’un virus génétiquement modifié responsable du rhume des chimpanzés. Le gouvernement britannique a déjà commandé 100 millions de doses.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.