La réaction de Macky Sall après le retrait des forces militaires Barkhane

Poussés dehors par la junte au pouvoir à Bamako, la France et ses partenaires européens ont officialisé jeudi matin leur retrait militaire du Mali au terme de neuf ans de lutte antijihadiste menée par Paris.

Macky Sall en Europe pour un séjour de cinq jours a réagi après le retrait des forces militaires Barkhane. « Considérant les situations nouvelles au Mali, nous comprenons cette décision prise par les autorités européennes, françaises de ne pas poursuivre leur interprétation sur le théâtre malien ». Cette déclaration est du président Macky Sall, ce jeudi à Paris à côté du président Français Emmanuel Macron, Nana Akufo Addo et Charles Michel, suite à l’officialisation du retrait du Mali des forces française (barkhane) et européennes (takuba).

Le président Macky Sall a participé aux discussions sur l’avenir des forces françaises et européennes au Sahel en tant que président en exercice de l’Union africaine. Macky Sall qui s’est incliné devant la mémoire des soldats français tués en Afrique a salué les efforts et sacrifices de la France au Mali en particulier, au Sahel en général, selon Seneweb.

Lorsqu’il parle de situations nouvelles, Macky Sall évoque notamment les ‘’deux coups d’Etat’’ et les difficultés entre autorités maliennes et autorités européennes à s’entendre sur les opérations en cours.

Au-delà du Mali, le chef de l’Etat a donné sa position sur la place des forces européennes dans la région. « Nous souhaitons ardemment poursuivre avec nos partenaires européens les efforts solidaires déjà engagés de longue date que nous avons toujours salués, en particulier la présence française au Mali », a-t-il ajouté.

Macky Sall semble conforter les Européens lorsqu’il rappelle que la Cédéao a ‘’appliqué rigoureusement ses textes’’ après avoir accompagné les autorités de transition. « Lorsque nous avons été devant l’impossibilité de trouver un consensus sur une date raisonnable pour la tenue d’élection, l’acte additionnel portant sur la bonne gouvernance et la démocratie a été appliqué », souligne-t-il.

Il ajoute toutefois que les échanges se poursuivent. D’ailleurs une réunion est prévue lundi prochain avec la Cédéao et l’Union africaine.


Le Président Macky Sall et son hôte français Emmanuel Macron sont intervenus en clôture de la conférence « Investir ensemble pour une nouvelle alliance entre l’Europe et l’Afrique » qui s’est tenue à Paris mardi 15 février au campus de startup communément appelé Station F. Dans la suite du Sommet pour le financement des économies africaines du 18 mai à Paris et du nouveau Sommet Afrique-France du 8 octobre 2021 à Montpellier, cet événement s’attache à porter un message fort sur le changement de paradigme visant à passer de l’aide au développement aux formes nouvelles d’investissements durables des partenaires européens et africains. La conférence a réuni de nombreux partenaires du secteur privé et de la société civile des deux continents, à la veille du Sommet Union européenne-Union africaine qui rassemblera ce jeudi, à Bruxelles, l’ensemble des Chefs d’État et de gouvernement, informe la Présidence.

Nombre de Vues | 2,058 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.