La construction du pont à péage de Foundiougne permettra de désenclaver les îles du Saloum

La construction du pont à péage de Foundiougne permettra, selon le chef de l’Etat Macky Sall, de “désenclaver définitivement’’ cette ville, les îles du Saloum et “facilitera’’ aussi l’accès à la Gambie. “Il permettra en même temps de générer, en termes de retombées économiques et sociales avec la circulation des personnes et des biens, le développement de l’agriculture et de la pêche avec la facilitation de l’écoulement des produits. Mais également, le développement du tourisme constituant un fort potentiel dormant,celui social des populations par la facilitation d’accès aux établissements scolaires et sanitaires’’.

Le président Sall assure que cette infrastructure sera réalisée selon les meilleurs standards. “Ce projet grandiose est financé par un prêt concessionnel de la République populaire de Chine à hauteur d’environ 42 milliards de francs CFA. Plus qu’un simple ouvrage de franchissement, ce pont est aussi un vecteur de liaison, et un réducteur de distance pour le bien-être économique et social de nos vaillantes populations. Il est également le levier de raffermissement des liens de fraternité des populations du Sine Saloum. C’est un puissant instrument d’échanges, de brassage, de communion et de solidarité’’, a-t-il dit.

En réalité, le pont présente un linéaire de 1290m avec des bretelles de raccordement à la route nationale n°9 d’un linéaire de 1540m. Le coût du projet est estimé à 41,6 milliards de francs CFA financé par Eximbank Chine. Une contrepartie sénégalaise est arrêtée à 255 193 309 F CFA. Pour le moment, les installations ont été finalisées. L’avance de démarrage a été certifiée et transmise à la banque chinoise pour règlement. La mobilisation du matériel lourd a été finalisée et les travaux ont démarré depuis le début de ce mois.Ils seront achevés en 2020. “J’invite les entreprises chinoises qui sont en charge du projet de le faire dans les meilleurs standards, avec la qualité et la diligence reconnues à vos entreprises afin que nous revenions ici dans les délais convenus ou inférieurs pour son inauguration’’, a-t-il recommandé.

De son côté, l’ambassadeur de Chine au Sénégal, Zhang Xun, a rassuré que les deux entreprises chinoises en charge de ces travaux, China Road and Bridge Corporation (CRBC) et Henan Chine, sont performantes et présentes en Afrique depuis de nombreuses années.

A côté de la Chine qui a financé cet ouvrage, l’Union européenne s’est investie dans la réalisation de la route Passy-Sokone inaugurée également hier. “Dans la région, nous collaborons avec les autorités sénégalaises dans les études de préparation des travaux d’assainissement de plusieurs villes du pays dont Kaolack. Les études sont attendues à partir de juillet 2018’’, a dit l’ambassadeur de l’Union européenne au Sénégal, Joaquin Gonzalez-Ducay.

Pour lui, la route du développement passe par la construction des routes. En revanche, pour assurer leur pérennité, le bon usage et la maintenance du patrimoine routier sont essentiels.

MARIAMA DIÉMÉ

 54 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.