Kolda – Viol collectif sur une fille de 18 ans : 7 élèves placés sous mandat de dépôt

Le Parquet de Kolda a placé sous mandat de dépot  hier, 7 élèves pour viol collectif sur une fille de 18 ans. Cette affaire rappelle la fin tragique des deux élèves originaires de Bhogal qui avaient été abusées avant d’être assassinées.

La nuit tombe à Kolda. Le Parquet de la capitale du Fouladou a placé 7 élèves sous mandat de dépôt pour viol collectif sur une fille de 18 ans. Cette affaire a fini de jeter l’émoi dans les chaumières de la commune de Saré Yoba, située dans la région de Kolda. Les faits remontent au jeudi dernier dans la commune rurale de Saré Yoba à l’occasion du marché hebdomadaire. Ce jour-là, ces garçons ont conduit la jeune fille à un endroit isolé avant d’abuser d’elle. Ils sont surpris dans leur acte par un chauffeur qui est venu informer Hamadou Baldé, le père de la victime.
Atterré et déterminé à trouver les auteurs de cet acte, il se rend illico presto sur les lieux du crime. Sur place, il met la main sur l’un des malfaiteurs qu’il conduit au cantonnement militaire installé dans le village. Sous le feu de la pression, le garçon a dénoncé tous ses camarades qui ont commis la bêtise de leur vie. Ainsi, ils sont tous arrêtés le même jour sans difficulté. Ces garçons sont déférés au Parquet via la gendarmerie. Ensuite, ils ont été placés sous mandat de dépôt avant de rejoindre la citadelle du silence où ils méditent sur leur sort.
Cette question repose l’insécurité dans certaines zones, bien qu’il soit difficile de prévenir de tels actes qui sont commis loin des regards. Il y a 10 jours, le Parquet de Kolda avait écroué six personnes arrêtées par la gendarmerie de Bounkiling pour viol collectif suivi de meurtre. Agées de 13 et 14 ans, en classe de Cm2 à Bhogal, localité située dans le nord de la région de Sédhiou, les deux élèves ont été violés, tuées avant que leurs corps ne soient jetés dans un marigot. Les pandores avaient retrouvé des traces de brimades sur leurs parties intimes, leurs yeux ont été crevés. Ces actes barbares commis sur ces jeunes élèves ont été jugés «impardonnables» par le procureur près le Tribunal de Grande Instance de Kolda, Yoro Moussa Diallo. Cette fois-ci, il n’ pas aussi tremblé au moment d’écrouer les 7 élèves pour viol collectif sur une fille de 18 ans.

Le Quotidien

Nombre de Vues | 404 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.