KOLDA – Le village de Kamako Sansan Koto dans la commune de Médina El Hadj réclame de l’eau et de l’électricité

- Publicité -

Kamako Sansan Koto a marché ce jeudi. Le village réclame de l’électricité, de l’eau potable et une case de santé.

Ils sont plus de trois mille âmes à Kamako Sansan Koto, village situé dans la commune de Médina El Hadj dans le département de Kolda, à se disputer chaque matin les quelques gouttes d’eau de l’unique puits du village. Le village, le plus grand de la commune, vit aussi dans une obscurité que les populations jugent intolérable vu la place prépondérante au plan économique que joue cette partie de la commune.

Ne pouvant plus supporter le mal endémique, les forces vives de la contrée ont déversé ce jeudi leur colère dans la rue. Faute de structure sanitaire adéquate, les femmes de Kamako Sansan Koto accouchent dans les toilettes. Pour Mamady Mané leur porte-parole, cela est inadmissible pour un pays qui se dit émergent. Aussi lance-il un appel au chef de l’Etat pour que des mesures sans délai soient prises afin de sauver Kamako Sansan Koto.

 

 

 Paul FAYE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.