Journée mondiale du rein : Touba plus de 120 malades sont en attente de traitement

Ce 10 mars est célébré la Journée Mondiale du Rein . Elle vient à point nommé pour sensibiliser le grand public à l’importance des maladies rénales, affections silencieuses dont le diagnostic tardif multiplie les conséquences. A Touba, plus de la centaine de malades sont en attente de traitement.rein

Quelle est la situation des insuffisances rénales en ce moment à Touba ?

Allons à la découverte du centre de d’hémodialyse de l’hopital Mataboul Fawzainy de Touba.

Le Centre de d’hémodialyse de Touba a été récemment construit par les autorités dans le but de prendre en charge, les problèmes des insuffisances rénales vivant dans la cité religieuse de Touba. Ce centre compte en son sein 8 machines de Dialyse. Selon Dr Mouhamed Dahaba néphrologue  seul 28 patients sont pris en charge  par les 7 machines, la dernière est affectée pour les urgences.  » Le nombre de machine est jugé insuffisant comparé aux nombres de personnes atteintes d’insuffisances rénales . En effet plus de 120 malades sont en attente de traitement à Touba  » explique Dr Dahaba. Il arrive souvent que nombre d’entre elles ne soient dépistées qu’à l’approche du stade terminal et, dans ce cas, le recours à la dialyse ou la greffe est rendu obligatoire. Face à la forte demande,  les responsables du centre d’hémodialyse souhaitent sa délocalisation hors de l’hôpital et l’augmentation des machines.

Pour les personnes souffrant de cette maladie, c’est la croix et la baniére pour se faire soigner car le traitement est coûteux, pour les analyses il faut débourser 30.000 f sans compter les autres dépenses. Ils leurs arrivent par mois de dépenser jusqu’à 85.000 de nos francs . Une somme pas du tout accessible pour bon nombre de sénégalais.

Toutefois, ils se félicitent de la gratuité de la dialyse au Sénégal.

Doulo BABA- LVS.SN

 

 

Nombre de Vues | 334 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.