Journée du réfugié – «Les réfugiés et personnes déplacées méritent aide et protection», selon Macky Sall

Le président de la République du Sénégal, Maky Sall rend hommage aux réfugiés à l’occasion de leur journée mondiale, ce 20 juin. “J’exprime à tous les réfugiés et personnes déplacées notre solidarité et notre sympathie. Ils méritent aide et protection dans la dignité et sans discrimination”, a écrit le Chef de l’Etat. 

Le président de la République du Sénégal et président en exercice de la Cedeao rend hommage aux réfugiés à l’occasion de la journée internationale du réfugié, ce 20 juin 2020. Le monde traverse une zone de turbulence depuis quelques années. Les résidents, comme les déplacés subissent de plein fouet les changements brusques.  En 2020, avec l’apparition de la pandémie de COVID-19 qui a entraîné la fermeture des frontières et une halte aux économies, a eu des implications sociales, économiques et politiques sur les moyens de subsistance des réfugiés et des communautés d’accueil. Cela a affaibli la résilience des communautés et, par conséquent, entravé l’accès aux solutions pour les cas de réfugiés de longue date, selon l’Agence des Nations Unies pour les Réfugiés.

L’intégration des cas de réfugiés a déjà lieu depuis des années dans la plupart des contextes, avec des stratégies de solutions et des feuilles de route discutées, convenues et partiellement mises en œuvre, ajoute le HCR.

Dans une récente publication, le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés a annoncé que les chiffres du déplacement forcé dans le monde atteignent un nouveau record et confirment une tendance à la hausse depuis une décennie.

«En dépit de quelques signaux encourageants, le rythme et l’ampleur des déplacements forcés à travers le monde prennent encore le pas sur les mesures mises en œuvre pour résoudre les crises de réfugiés», selon l’institution.

Le nombre de personnes contraintes de fuir leur foyer a augmenté chaque année au cours de la dernière décennie et se situe aujourd’hui au niveau le plus élevé depuis que ces statistiques existent. Cette tendance ne pourra être inversée que grâce à la mise en place de nouvelles mesures concertées en faveur du rétablissement de la paix, a déclaré le 16 juin dernier, le HCR, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés.

À la fin de l’année 2021, le nombre de personnes déracinées par la guerre, les violences, les persécutions et les violations des droits humains s’élevait à 89,3 millions, soit une augmentation de 8% par rapport à l’année précédente et bien plus du double du chiffre d’il y a dix ans, selon le rapport annuel du HCR sur les tendances mondiales.

Depuis lors, l’invasion russe de l’Ukraine – qui a provoqué la crise de déplacement forcé la plus rapide et l’une des plus importantes depuis la Seconde Guerre mondiale – et d’autres situations d’urgence, allant de l’Afrique à l’Afghanistan et au-delà, ont fait passer ce chiffre au-dessus de la barre symbolique des 100 millions.

La Journée mondiale du réfugié est une journée internationale qui a été établie par les Nations Unies afin de rendre hommage aux réfugiés à travers le monde entier. Célébrée chaque année le 20 juin, elle met en lumière la persévérance et le courage des personnes qui ont été contraintes de fuir leur pays d’origine pour échapper au conflit ou à la persécution. La Journée mondiale du réfugié est l’occasion de favoriser une meilleure compréhension et une plus grande empathie sur le sort des réfugiés et de faire connaître leur résilience alors qu’ils démarrent une nouvelle vie.

 

Nombre de Vues | 954 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.