Ismaila Madior Fall sur le 3ème mandat – “Je n’en parle plus”

Réformateur aujourd’hui, abstinent demain. Ismaila Madior Fall, c’est cela! Dans un passé, qui n’est pas si loin que ça, il a été Ministre de la Justice. Un poste qui lui a conféré le privilège d’être aux commandes, lors de la réforme constitutionnelle qui, définitivement, devait élucider l’épineuse question du mandat présidentiel au Sénégal.



Seulement, même pour le constitutionaliste avisé qu’il est, cette dernière question est devenue des plus difficiles à traiter. Peut-être, pas dans le sens technique des textes, mais sur ce qui est des enjeux politiques qui s’y sont un peu trop mêlées. Ainsi, dit-il, interrogé sur le sujet par le quotidien “L’Enquête”, il répond: “Pour en avoir beaucoup parlé, je n’en parle plus.”



“Pour en avoir beaucoup parlé”, ou parce que c’est extrêmement difficile de traiter de l’affaire, dans un contexte sénégalais où certains soutiennent becs et ongles que le Président Macky Sall peut avoir ce mandat, tandis que d’autres nient totalement cette possibilité.



En ce sens, hier seulement, Alioune Sall, petit-frère du Président et maire de Guédiawaye, a fait le “lapsus” révélateur de demander des prières pour l’obtention d’un troisième mandat. C’était une faveur demandée à Serigne Abdoul Aziz Macké, lors de la cérémonie qui a vu attribué le nom du lycée à son défunt père.



La demande de prière a interpellé plus d’un, dans l’assistance, poussant Alioune Sall à se corriger. Ainsi, a-t-il dit qu’il voulait un troisième mandat pour l’APR, pour dire que ce n’est pas précisément pour son grand-frère.


Tel est le contexte alors de ce très polémique troisième mandat. Et Ismaila Madior Fall semble l’avoir compris. Il n’en parle plus. Reste de savoir si son prétexte, à savoir le fait d’en avoir beaucoup parlé, est pertinent…



MOUSSA SECK – laviesenegalaise.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.