Insécurité, violences, agressions et vols à l’arrachée… Les Jakartamen pointés du doigt

Les violences, agressions et vols à l’arrachée sont devenus monnaie courante dans la ville de Tivaouane. Une situation qui terrifie les habitants de cette sainte cité, qui, à la faveur d’une journée de présentation du rapport annuel de la Maison de justice de Tivaouane, ont interpellé les autorités sur l’insécurité qui prévaut dans cette ville.

Selon Le Quotidien, les populations ont attiré l’attention des autorités sur les nombreux cas d’agression qui vont crescendo.

Elles pointent du doigt «le phénomène des motos-Jakarta» qui ont fini d’envahir Tivaouane à l’instar des autres grandes villes du Sénégal, notamment Dakar, Thiès, Saint-Louis, Louga, Kaolack, Fatick… Ainsi, elles ont demandé aux autorités de sécuriser la ville sainte pour juguler ce fléau qui gangrène la stabilité et la paix.

En réponse, Babacar Diop, délégué du procureur près du Tribunal d’instance de Tivaouane, révèle : «Nous voyons que la délinquance à Tivaouane est en grande partie expliquée par ce phénomène de Jakarta.» Le magistrat de renseigner : «À l’audience au Tribunal d’instance, nous avons constaté que notre rôle, en grande partie, est en fait constitué de faits de délinquance liés aux Jakarta.»

Ainsi, il lance un appel aux « Badiénou Gox » et chefs de quartier pour faire une sensibilisation de proximité, «réfléchir sur ces questions afin de lutter contre ce fléau». Parce que, à l’en croire, «l’activité des motos n’est pas organisée».

Nombre de Vues | 1,428 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.