Inquiétudes sur la prochaine campagne agricole

Agriculture, Culture du Mil, le Mil au Sénégal, la culture du Mil au Sénégal et en AfriqueLes plus gros fournisseurs du Sénégal en engrais, notamment la Chine, et l’Italie sont touchés de plein fouet par la pandémie du Covid-19. Ça sent déjà, le renchérissement des coûts, si, par chance, les pays importateurs parviennent toutefois à trouver le produit chimique, sur certaines parties de la planète. Le risque élevé de pénurie sur le marché international est pris très au sérieux au sommet de l’État. Ce, surtout après l’alerte de la FAO sur une pénurie alimentaire qui découlerait des conséquences de la pandémie du Coronavirus, selon Source A.

En effet, selon l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture, les communautés les plus vulnérables et souffrant le plus de la faim dans le monde sont confrontées à « une crise dans la crise ». Ainsi, le renforcement des systèmes de production et de distribution des denrées alimentaires est essentiel pour lutter contre la faim et suppose de contribuer à combattre les maladies qu’elles soient apparues chez les humains, les animaux, les plantes ou dans l’environnement. La maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) est une crise sanitaire mondiale et la FAO joue un rôle dans l’évaluation et la réponse à ses impacts potentiels sur la vie et les moyens d’existence des populations, le commerce alimentaire mondial, les marchés, les chaînes d’approvisionnement alimentaire et l’élevage. 

La FAO estime que cela permettra aux pays d’anticiper et d’atténuer les éventuelles perturbations que la pandémie pourrait déclencher pour la sécurité alimentaire et les moyens d’existence des populations, en évitant les réactions de panique qui peuvent aggraver les perturbations et détériorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des plus vulnérables.

 162 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.