INFANTICIDE : La Dame S Ndiaye risque une peine de 10 ans de travaux forcés

Dix ans de travaux forcés. C’est la peine que risque S. Nd, traduite hier devant la chambre criminelle de Dakar pour infanticide. Déjà mère de deux enfants nés hors mariage, la jeune dame avait contracté une troisième grossesse des œuvres d’un certain K. Ndiaye. Etant donné qu’elle a été sermonnée lors de sa seconde grossesse, elle a dissimulé celle-ci.

Après avoir accouché dans la nuit du 8 décembre 2012, elle s’est débarrassée du nouveau-né. Elle a été arrêtée suite à une dénonciation anonyme faite au niveau de la police de la Médina. Face aux juges hier, elle a allégué que l’enfant est mort-né. “J’avais mal au ventre et j’ai eu envie d’uriner.

Dès que je me suis accroupi dans les toilettes pour me soulager, l’enfant est sorti. Il n’a pas crié et j’en ai déduit qu’il n’était pas vivant’’, s’est défendue l’accusée qui a été livrée à la police par son père adoptif.

Lorsque le juge lui a demandé pourquoi elle n’avait pas sollicité de l’aide, elle a fourni une réponse qui a suscité l’indignation dans la salle en déclarant : “Il faisait 3h du matin. J’ai enveloppé le bébé avec un morceau de tissu puis je l’ai mis dans un seau contenant des ordures. Le lendemain, à 7 heures, j’ai tout versé dans le camion de ramassage des ordures’’. “Oh !’’ a résonné en chœur le public présent dans la salle d’audience. Un bruit sec s’en est suivi car une fille est tombée dans les vapes.

Le parquet n’a pas été convaincu par les dénégations de S. Nd du fait qu’elle a toujours déclaré qu’elle avait honte et qu’elle avait caché sa grossesse en s’abstenant de faire des visites prénatales. Pour son avocat, ce ne sont pas des arguments pour condamner sa cliente à 10 ans, d’autant plus que rien ne prouve qu’elle avait les moyens de faire des visites et que le bébé était vivant à la naissance. Selon toujours Me Sarr, le fait de cacher une grossesse est une réalité sociale. La chambre criminelle videra l’affaire le 6 mars prochain. EnQuête

 39 Vues

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.