Ageroute_Seneweb_1000x250px

Idrissa Seck sort de son silence et recadre l’opposition

Tous au combat ! Entre attaques et répliques, la mouvance présidentielle ne compte pas laisser le terrain politique et médiatique à l’opposition. La bataille entre Yewwi et Benno aura bien lieu. Idrissa Seck est monté au créneau ce mardi pour corriger l’opposition radicale.

Le leader du parti Rewmi et président du Conseil économique social et environnemental, Idrissa Seck est sorti de son silence. Il a pris part mardi, à la conférence des leaders de la coalition Benno Bokk Yaakaar en perspectives des élections législatives.
« Le conseil constitutionnel a mis un terme et de façon définitive au débat sur la recevabilité des listes pour les élections législatives du 31 juillet 2022. Personne n’a le droit de prolonger ce débat sous d’autres formes », a déclaré le président du Conseil économique social et environnemental, lors de la rencontre des leaders de Benno Bokk Yaakaar, ce mardi 7 juin 2022, à la veille de la manifestation annoncée par Yewwi Askan Wi dont la liste nationale est invalidée. Le leader de Rewmi invite ainsi, ses anciens alliés de l’opposition à se soumettre à la décision du juge constitutionnel qui a déjà tranché. « Une fois que le conseil constitutionnel a rendu sa décision, nous acteurs politiques, pouvoir comme opposition sommes tenus de nous y soumettre. À défaut de quoi, nous rompons l’équilibre de l’Etat de droit et nous faisons effondrer l’Etat dans notre pays », prévient-il, rappelant à Ousmane Sonko, Khalifa Sall et Cie que dans ce contexte mondial difficile, la priorité est ailleurs et que l’attitude républicaine serait, selon lui, de préserver la stabilité du pays.

Nombre de Vues | 1,358 Fois |

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.